Olivier Giroud a une opportunité inespérée de s'imposer chez les Bleus

Numéro 2 désigné d'un Karim Benzema forfait pour le match Italie-France de mercredi, Olivier Giroud voit là une opportunité quasi-inespérée de pouvoir, qui-sait, bouleverser la hiérarchie au poste d'avant-centre des Bleus.

Olivier Giroud commence à dissiper les doutes qui commençaient à s'épaissir autour de sa capacité à s'imposer au sein d'un club d'envergure internationale. Auteur de 4 buts lors des 3 derniers matches disputés par son club, l'ancien montpelliérain semble avoir enfin lancé son aventure outre-Manche.

Giroud a relevé la tête

Condamné à prendre la lourde succession de Robin Van Persie, le meilleur buteur de Ligue 1 la saison dernière a souffert de la comparaison en début de saison. Emprunté, il s'était surtout distingué par sa maladresse devant le but, au point que son entraîneur commence à lui préférer l'ailier ivoirien Gervinho, voire Podolski au poste d'avant-centre. Mais la blessure de l'ancien lillois, couplée à l’irrégularité de l'international allemand, ont permis à Giroud de bénéficier d'un temps de jeu conséquent. Et s'il a dû patienter jusqu'au 6 octobre et la 7e journée de Premier League pour déflorer son compteur buts en Premier League, l'international tricolore reste sur un but en League Cup face à Reading, un autre sur le terrain de Schalke 04 (2-2) en C1 et un joli doublé contre Fulham le week-end dernier.

Tous ces buts inscrits de la tête, sont venus rappeler que du haut de ses 192 centimètres, le numéro 9 des Bleus était un joueur redoutable dans le domaine aérien. "J'ai toujours cru en mes qualités, je n'ai jamais douté même quand je ne marquais pas. Aujourd'hui je me sens de mieux en mieux et je prends mon pied dans cette équipe", a t-il ainsi expliqué dans les colonnes de L’Équipe. Le déclic, Olivier Giroud l'a sans doute connu en cette soirée madrilène du 16 octobre dernier, où entré en jeu pour les derniers instants du match Espagne-France, Giroud arrachait l'égalisation pour la bande à Deschamps sur une tête décroisée imparable pour Casillas. 

Offrir une vraie alternative à Karim Benzema 

Un but capital face à la meilleure sélection du monde, qui a dû faire un bien fou au moral de l'ancien protégé de René Girard. Considéré comme la doublure de Karim Benzema en sélection, "Olive" devrait avoir l'opportunité de montrer qu'il peut être une alternative crédible à l'ancien lyonnais, blessé à la cuisse, et de plus en plus discuté de l'autre côté des Pyrénées pour son profil pas assez "tueur" (1 but en 9 matches de Liga). D'autant que Benzema, qui aime bien décrocher pour toucher des ballons, n'a pas trouvé le chemin des filets en Bleu depuis France-Estonie (4-0) le 5 juin dernier.

Soit 9 matches, une éternité pour un joueur de ce calibre ! Giroud, qui offre plus de poids et de présence à l'attaque des Bleus dans la zone de vérité, a donc un coup à jouer, bien que son homologue merengue dispose du statut particulier que lui confère son vécu, et son étiquette de joueur le plus talentueux de l'EDF avec Franck Ribéry. Mais si après avoir fait trembler les filets contre l'Allemagne et L'Espagne, Olivier Giroud bisse contre l'Italie à Parme mercredi, il ne sera alors pas interdit à Didier Deschamps de se poser la question de l'épaisseur du rôle à donner au Gunner au sein de sa ligne d'attaque à l'avenir...