Didiers Deschamps encensé

En gagnant ses deux premiers matches d'éliminatoires à la Coupe du Monde 2014, Didier Deschamps s'est attiré les félicitations de Vahid Halilhodzic et Guy Roux.

1-0 contre la Finlande, 3-1 contre la Biélorussie, la France n'avait pas aussi bien débuté une phase d'éliminatoires depuis septembre 2006 et les qualifications pour l'Euro 2008. Et Didier Deschamps, le nouveau sélectionneur de l'équipe de France n'y est peut-être pas étranger.

"Deschamps est un technicien compétent"

Les Bleus REviennent de loin. Après une Coupe du Monde 2010 catastrophique, tant sur le plan footballistique que sur le plan humain, l'Euro 2012 n'était guère de meilleure qualité. Depuis le départ de Laurent Blanc, les choses semblent avoir changé. Didier Deschamps, arrivé à la tête de la sélection, a réussi à monter une équipe capable de gagner ses deux premiers matches en éliminatoire de la Coupe du Monde 2014. Des prestations que semblent avoir apprécié Vahid Halilhodzic et Guy Roux. "Deschamps est un technicien compétent, qui a une ligne de pensée extrêmement ferme. Dans ses résultats, il a toujours eu une très grande régularité. Son équipe est en progrès et il en tirera le meilleur", a jugé l'ancien coach Auxerrois.

Halilhodzic, ex-coach du PSG s'est montré tout aussi élogieux : "On dit souvent que seul le résultat intéresse Deschamps. Logique, il a tout gagné et son équipe pourrait s'en inspirer. Contre la Biélorussie, j'ai vu une équipe solide, un bloc solide, quelques actions de haut niveau, de l'engagement, de la volonté. C'est encourageant". Lors du prochain match, le 16 octobre, la France affrontera l'Espagne, grandissime favorite du groupe. Un ogre qui n'effraie pas tant que cela le coach de l'Algérie : "La France peut poser des problèmes à l'Espagne. Il faut avoir surtout la capacité à se replacer et à fermer le bloc le plus vite possible à la perte du ballon. Un joueur en retard, ça peut ne pas pardonner. Là, c'est terrible avec les Espagnols, surtout dans leur couloir gauche où tout va très vite. Mais il ne faut pas avoir peur d'aller marquer non plus. La défense espagnole peut connaître des défaillances. Ribéry et Benzema peuvent faire mal. Un Ménez en forme aussi".

En gros, la France peut être dangereuse, mais comme les Espagnols peuvent être éblouissants même sur une jambe, on en attend encore la confirmation.