La suspension de Yann M'Vila en équipe de France a généré sa vague de réaction sur le web jeudi soir

18 mois de suspension pour M'Vila. Le verdict de la commission de discipline de la FFF a déchaîné les réseaux sociaux, jeudi. Entre dérision et cris au scandale, les médias s'en sont donnés à coeur joie.

On saura désormais qu'un "Ferme ta g..., sale fils de p..." est moins répréhensible qu'une virée nocturne en boîte de nuit. Avec pas mois de 18 mois de suspension de tout match international - à titre de comparaison, Nicolas Anelka a été suspendu 18 matchs soit 13 mois -, Yann M'Vila vient d'enterrer ses rêves de Mondial brésilien, ainsi qu'une réputation déjà en berne. Sans doute un peu sévère, ce verdict de la commission de discipline de la FFF intervient - vous le conviendrez - comme un coup de massue sur un M'Vila déjà averti après sa dérive comportementale de l'Euro 2012. Un sursis non respecté donc, voilà ce qui a coûté au milieu de terrain rennais un an et demi de suspension internationale.

Et il n'en fallait pas plus pour déchaîner la toile. Aussitôt le couperet de la FFF était-il tombé, que le web 2.0 s'est fait une joie de tourner l'information à la dérision - voire à l'humour noir - les "twittos" se délectant du cas M'Vila. Chronofoot a épié Twitter à la recherche des plus belles proses. Et une fois n'est pas coutume, les meilleures réparties sont celles des journaleux :

@StephaneKohler (lien non disponible) (L'Equipe) : Seul le pont de Tancarville est suspendu plus longtemps que M'Vila

@Maxime_Dupuis (lien non disponible) (Eurosport) :  Ça doit être un sacré crève-cœur pour M'Vila. Parce que le Brésil, niveau boîtes de nuit, c'est quelque chose.

@SwannBorsellino (lien non disponible) (SoFoot) : La trajectoire de Yann M'Vila n'est pas sans me rappeler celle d'un Airbus qui devait aller au Brésil. 

@mianatmaxime (lien non disponible) (France Soir) : Je l'aurais invité au Canal Football Club, moi, M'Vila. Pas pour s'expliquer mais pour purger sa peine.

@cahiersdufoot (lien non disponible) : M'vila suspendu jusqu'en juin 2014. Au bout d'une corde?

@YannickMerciris (lien non disponible) (Chronofoot) : J'espère qu'elle était vraiment bien sa soirée au petit Yann 

Outre les plaisantins sur la toile, il y a ceux comme Gilles Verdez (RTL) qui, contre toute attente, crient au conflit intergénérationnel, voire au scandale... racial.

@gillesverdez (lien non disponible) (RTL): #Mvila Quand les vieux jugent les jeunes c'est toujours delirant. La société francaise est en delabrement (...) C'est un jugement racial!!!!!! C'est le pouvoir blanc qui stigmatise ses enfants noirs. Quel scandale! (...) Ce n'est plus l'integration mais la desintegration a la francaise... Nous sommes tous suspendus ce soir.

Comme quoi, il n'y a pas que la commission de discipline qui est portée sur la dramaturgie.