Le président de l'AJ Auxerre, Gérard Bourgoin

Très agacé par le retard de l'avion des Toulousains venus disputer un match en Bourgogne dimanche dernier, le président de l'AJA Gérard Bourgoin a tancé son homologue Olivier Sadran par téléphone, rapporte France Football.

Après l'heure, c'est plus l'heure, pour l'expérimenté président de l'AJA (72 ans): Dimanche dernier, Gérard Bourgoin n'a pas supporté le retard pris par les Toulousains, qui a provoqué le report du match à 18h30, au lieu de 17h.

Au point d'imaginer que le retard de l'avion des Violets n'est qu'un prétexte. Les Toulousains auraient-ils fait exprès d'arriver en retard pour perturber leurs adversaires bourguignons? Gérard Bourgoin n'est pas loin de le penser.

"Oh, gamin! Ne me la fais pas!"

Et il n'a pas hésité à le faire savoir à son homologue toulousain, Olivier Sadran, au cours d'un échange téléphonique musclé peu avant le match, que rapporte l'hebdomadaire France Football: "Oh, Olivier, c'est quoi, tu ne vas pas nous faire une Aulas ! Pas à moi ! J'ai essayé de te joindre au téléphone une vingtaine de fois. Je t'ai même envoyé des textos pour te prévenir. Pourquoi tu ne m'as pas répondu ? T'étais où ? Oh, gamin ! Je te le répète, ne me la fais pas, je connais les avions et toi aussi. Ce que vous nous avez fait c'est du Jean-Michel et tu le sais...".

La comparaison n'est pas flatteuse, venant de Bourgoin, qui a bataillé tout l'été avec le boss de l'OL, pour retenir son milieu de terrain congolais, Delvin Ndinga, courtisé par le club rhodanien.

Retrouvez les statistiques et le classement de la Ligue 1 (lien non disponible)