Pierre Dréossi

En ayant déjà officialisé les arrivées d’Apam, Montaño, Carrasso et Mandjeck, le Stade Rennais s'est montré particulièrement actif sur le marché des transferts jusqu'à présent. Le manager général du club breton, Pierre Dréossi, évoque pour RMC les éventuels mouvements à venir.

Le dossier le plus médiatisé est bien sûr celui de l'attaquant ghanéen Asamoah Gyan. Auteur d'une magnifique Coupe du monde, le Black Star a vu sa cote exploser. Mais la tendance est plutôt à l'immobilisme, à en croire les dires de son manager général: "J’ai eu les dirigeants de Fenerbahçe au téléphone. Je leur ai dit que ce n’était pas un transfert faisable pour eux. On n’a pas fermé la porte. Si on nous propose 15 millions d’euros, on peut se poser la question. Mais nous avons le désir de garder Gyan et il y a de grandes chances qu’il soit rennais la saison prochaine. Il y a des offres qui ne se refusent pas et là, nous sommes loin de ce type d’offres".

En ce qui concerne le latéral droit international français, Rod Fanni, même topo. Le club n'est pas fermé à un départ, mais les offres ne se bousculent pas, malgré un intérêt très marqué de l'Atletico Madrid. "Ce dossier est au point mort. J’espère pour lui qu’on trouvera un accord avec ce club ou avec un autre. En tout cas, ce club n’est pas Lyon. Il n’a pas manifesté d’intérêt pour ce joueur", a expliqué Pierre Dréossi.

Enfin, au rayon des arrivées, il confirme son penchant pour le Sochalien stéphane Dalmat: "On cherche toujours un milieu de terrain offensif. Stéphane Dalmat fait partie de nos priorités mais pour l’instant ce dossier est en stand-by". Autrement dit, et comme dans la plupart des clubs, le conditionnel est de rigueur en ce qui concerne la suite du mercato rennais.