Galtier

L'entraîneur des Verts n'a vraiment pas apprécié l'expulsion de Jonathan Brison dès la 10e minute. Sans doute le tournant du match.

Christophe Galtier n'est pas du genre à parler de l'arbitrage mais ce samedi en conférence de presse, en marge de la 5e journée, après la défaite des siens face à Sochaux (0-1) au Chaudron, le coach a craqué.

Un tournant du match...

Le tacticien stéphanois a d'abord déploré le scénario du match. Alors qu'il voyait bien son équipe dominer les Doubistes, rien ne présageait une expulsion au bout de dix minutes de jeu : "Cela ne s'est pas passé comme nous l'espérions. Pourtant, l'entame du match me laissait penser que cela se passerait bien. Je juge l'exclusion de Jonathan Brison très sévère." Christophe Galtier n'a pas pour autant jeté la pierre sur ses joueurs qui ont tout donné : "J'ai beaucoup de regrets pour les joueurs, qui ont tout donné. J'ai en travers de la gorge cette exclusion, l'arbitre a manqué de discernement." L'ancien adjoint d'Alain Perrin n'a donc pas hésité à critiquer l'arbitrage qu'il a jugé injuste tout comme les supporteurs dans Téléfoot : "Ils ont joué à 12 contre 10 ! " ce samedi soir, sous-entendant que l'arbitre était avec Sochaux...

L'entraîneur des Verts a poursuivi en rappelant que Saïd Ennjimi, arbitre du match de ce samedi, ne réussissait pas à Sainté tout en justifiant ses propos sur le pénalty : "Le ballon est gagné du pied droit par Jonathan sur un tacle. Heureusement que le football est un sport d'engagement. Il ne faut pas attendre de blesser un joueur pour intervenir mais là, le ballon est gagné et c'est dans la continuité du geste défensif que mon joueur a heurté son adversaire, qui joue bien le coup. M. Ennjimi s'est précipité. Au bout de la 9e minute, c'est beaucoup sur ce geste. C'était pareil à Paris la saison dernière, où il avait sifflé un penalty contre nous." 

... avec la performance de Simon Pouplin 

Enfin Galtier en bon joueur comme d'habitude, n'a pas oublié de tirer un coup de chapeau au gardien de but adverse pour sa prestation. Effectivement Simon Pouplin a été l'un des hommes du match : "Malheureusement, nous sommes battus parce que le gardien sochalien, Simon Pouplin, a été déterminant, il a été exceptionnel sur certaines situations. Nous avons obtenu pourtant beaucoup d'occasions", a t-il regretté avant de pointer du doigt la réussite de la bande à Boudebouz : "Sochaux a marqué sur son seul tir cadré. C'est un coup du sort, cela fait partie du football. Nous partons sans point alors que nous étions sur une bonne dynamique et un jeu intéressant." Les Verts pourront se relancer dès la semaine prochaine à la Mosson face à Montpellier.