Le trophée si convoité

Retrouvez les chiffres qui ont fait la légende du Ballon d'Or.

1. Évidemment le numéro de maillot du seul gardien sacré, Lev Yachine en 1963. "L'araignée noire" a vu deux portiers échouer de très peu pour lui succéder, Oliver Kahn (3e en 2001 et 2002) et Gianluigi Buffon (2e en 2006).

3. C'est le record du nombre de victoires. Comme les choses sont bien faites, ils sont trois à avoir réussi une telle performance, Michel Platini (1983, 1984, 1985), Johan Cruijff (1971, 1973, 1974) et Marco Van Basten (1988, 1989, 1992). Un petit avantage pour Platoche, sacré trois ans de suite.

4. Ils sont quatre Français à avoir remporté la plus enviée des distinctions individuelles. Outre Platini, on retrouve Raymond Kopa (1958), Jean-Pierre Papin (1991) et bien évidemment Zinedine Zidane (1998). 

5. Le nombre de podiums de Franz Beckenbauer et Michel Platini. Titré en 1972 et 1976, le Kaiser a fini 3e en 1966 et 2e en 1974 et 1975, respectivement derrière Cruijff et Blokhine. Quant au Français, en plus de ses trois victoires, il a terminé sur la troisième marche en 1977 (victoire du Danois Simonsen) et 1980 (Karl-Heinze Rummenigge).

7. L'Allemagne et les Pays-Bas sont les nations qui comptent le plus de victoires au Ballon d'Or avec 7 succès. Suivent la France (6) puis le trio Angleterre, Italie, Brésil (5).

8. Au niveau des clubs, trois partagent le record de victoires. Il s'agit du FC Barcelone, de la Juventus Turin et du Milan AC, qui comptent 8 joueurs ayant obtenu la distinction après avoir évolué au moins une demie saison sous ces couleurs. Suivent le Real Madrid (6) et le Bayern Munich (4). On retrouve un seul club français dans ce classement, l'OM en 1991 grâce à JPP (le PSG avec Georges Weah en 1995 n'est pas pris en compte, ndlr).

20. Le nombre de vainqueurs évoluant en Serie A l'année de leur titre. Le championnat d'Italie devance largement celui d'Espagne (14), d'Allemagne (9) et d'Angleterre (6). La Ligue 1 est évidemment à la traîne, avec 1 seul joueur, toujours JPP en 1991...

21. L'âge du plus jeune vainqueur, Ronaldo en 1997.

41. L'âge du plus vieux vainqueur, Stanley Matthews pour la première édition en 1956.

1613. L'année de naissance de la joaillerie qui fabrique le trophée du Ballon d'Or, la maison Mellerio. Le ballon, formé de deux sphères de laiton et plongé dans un bain d'or, mesure 31 cm de haut pour une circonférence de 23 cm.

1995. L'année de l'ouverture du trophée aux joueurs non-européens. Avant cela, Pelé, Garrincha ou encore Maradona ou Romario n'avaient pu le remporter. Depuis cette date, sur les 15 trophées mis en jeu, 7 sont revenus à des joueurs non-originaires du Vieux Continent, dont 5 pour les Brésiliens.

Retrouvez les images de tous les vainqueurs du Ballon d'Or.