Jawad Williams en train d'étrangler John Holland

Alors qu'il ne restait que huit petites secondes à jouer dans le match de Pro A entre Paris-Levallois et le BCM Gravelines-Dunkerque une grosse bagarre générale a éclaté. La victoire de Paris-Levallois 86 à 78 ne devrait pas être homologuée par la Ligue Nationale de Basket. 

Paris-Levallois pensait bien tenir sa sixième victoire d'affilée de la saison en menant 86 - 78 face au BCM Gravelines-Dunkerque. Mais à seulement huit petites secondes de la fin de la rencontre, le match a dû être arrêté pendant plus de vingt minutes pour finalement ne jamais reprendre. La raison ? Une bagarre générale a éclaté sur le parquet du stade Pierre de Coubertin. Une première dans le championnat de Pro A.

Provocations et étranglement

Car si en NBA une grosse échauffourée avait déjà eu lieu en novembre dernier lors de la rencontre entre Los Angeles Clippers et Oklahoma City Thunder, ce genre d'événements est beaucoup plus rare, voire habituellement inexistant en France. Lors de cette opposition très disputée mais aussi très tendue, c'est une petite altercation entre deux joueurs qui aurait mis le feu aux poudres. Alors qu'ils s'étaient déjà accrochés à plusieurs reprises pendant le match, le meneur de Paris, Daniel Ewing, et le Nordiste Yannick Bokolo ont, à la toute fin de la rencontre, eu une nouvelle explication musclée qui a tout fait basculer. 

À la suite de cet échange, Jawad Williams s'est rendu coupable d'un très vilain geste en étranglant par derrière et pendant de longues secondes John Holland, qui était venu se mêler à la querelle entre les deux joueurs précédemment cités. Ce sont ensuite Elton Brown et Yakhouba Diawara qui ont fait monter un peu plus la température alors que de nombreux coups entre les membres de chaque équipe s'échangeaient déjà. Gregor Beugnot, l'entraîneur de Paris, aurait même eu des échanges houleux avec quelques supporteurs du club adverse.

Un match invalidé et de grosses sanctions à venir ?

"Le match n'ayant pas pu se terminer, nous ne l'avons pas homologué", a déclaré un membre de la LNB dans des propos relayés par l'AFP. Et si le résultat de ce match devrait bien ne pas être validé, la Ligue et la commission de discipline pourraient bien délivrer des sanctions exemplaires aux joueurs impliqués dans cette bagarre générale. 

Le président de Paris-Levallois, Jean-Pierre Aubry, a quant à lui déploré ses tristes événements : "C'est regrettable pour le basket, pour l'image que l'on se doit de montrer au public. Et c'est dommage parce que l'on maîtrisait le match."