Mike tyson

Dans ses mémoires qui viennent tout juste d'être publiées, la légende de la boxe mondiale dévoile certains détails croustillants et fait quelques révélations choquantes autour de sa vie et de sa carrière.

A 47 ans, Myke Tyson a décidé qu'il était temps. Temps de dévoiler enfin la vérité sur toute sa carrière en publiant ses mémoires. Intitulé "La vérité incontestable", le livre dévoile de nombreux détails croustillants sur la vie du boxeur, mais fait surtout des révélations insoupçonnées, même chez les connaisseurs, presque incroyables.

"J'étais accro à la coke" 

Dans les mémoires de sa carrière tumultueuse, Mike Tyson avoue avoir été pendant des années dépendant à la cocaïne et au cannabis. On apprend que dès l'âge de 11 ans, le jeune Tyson avait cédé à l'attraction de la poudre blanche. "J'étais totalement accro à la cocaïne" déclare-t-il dans son livre coup de poing. Mais le plus étonnant est encore l'exemple qui suit. En 2000, lors du match contre Lou Savares à Glasgow, Tyson confesse qu'il était "complètement défoncé", sous l'emprise de cannabis. Un acte qu'on ne peut pas considérer comme du dopage. On imagine que l'état dans lequel il se trouvait n'était pas tout à fait idéal pour un match de boxe.

Faux pénis

Quand on connait l'importance des combats de Tyson, tant médiatique qu'économique, on ne peut pas imaginer que les contrôles anti-dopages, et, par conséquent, anti-drogues, n'aient pas été impitoyables avec les concurrents. Malgré tout, le boxeur a passé sans problème tous ses tests, y compris celui de ce combat en particulier. "J'ai dû utiliser un faux pénis dans lequel on avait mis de l'urine clean pour pouvoir passer les tests." Un aveu qui évoque le cas d'un marathonien qui avait utilisé le même procédé avec moins de succès puisqu'il avait été pris par la patrouille.

Ce système a malgré tout montré ses limites la même année quand Tyson avait été contrôlé positif à la Marijuana avant d'avoir le temps de mettre en place son artillerie.

Dépendance sur dépendance

En dehors de son addiction à la drogue, Tyson ne cache pas sa dépendance à l'alcool. Et pour cause, dans ses mémoires, le boxeur révèle avoir été nourri à l'alcool quand il était bébé. On comprend aisément pourquoi, après tant d'années, il a décidé d'arrêter. On comprend également son excitation pendant son combat contre Holyfield, quand il avait arraché l'oreille de son adversaire avec une véritable volonté de le tuer. Des confidences chocs qui éclairent un peu plus la vie et la carrière de l'immense champion qu'est Mike Tyson et qui, aujourd'hui, n'auront d'autres effets que de surprendre le monde entier.