Brice Jovial

Au moment de son remplacement face à Nancy, l'attaquant dijonnais, Brice Jovial, a adressé un bras d'honneur en direction d'un public qui le sifflait copieusement. Quelques heures après ce geste d'humeur, le Guadeloupéen a tenu à présenter ses excuses.

Il y a des soirs comme ça... Probablement frustré de quitter ses partenaires en difficulté face à l'équipe en forme du moment, Nancy (0-2), l'avant-centre et meilleur buteur du DFCO, Brice Jovial, avait adressé un bras d'honneur à l'encontre du public de Gaston Gérard. Un geste déplacé qui faisait suite aux nombreux sifflets émanant des tribunes lors de son remplacement par Patrice Carteron. Aujourd'hui, le joueur regrette et présente ses excuses par la voie d'un communiqué

"Les sifflets m'ont beaucoup blessé" 

Auteur d'une partie décevante, l'avant-centre de Dijon, qui a inscrit pas moins de 9 buts en 25 matches de Ligue 1 cette saison, n'a pas pour autant apprécié les sifflets de son public, lors de son remplacement face à l'AS Nancy Lorraine samedi soir. "Les sifflets du public au moment de mon remplacement m'ont beaucoup blessé" assure le Guadeloupéen. Excédé par cette réaction, Jovial adresse un bras d'honneur pour le moins explicite à l'égard des supporters de Gaston Gérard. "Je n'aurais pas dû répondre par une attitude instinctive et malheureuse", reconnait, avec le recul, le joueur dijonnais. 

"Je tiens à m'excuser"

Ce lundi, Jovial a tenu, à travers un communiqué, faire son mea culpa afin d'oublier au plus vite cet événement fâcheux. "Ceux qui me connaissent savent que je suis un joueur entier qui donne tout pour son club. Je n'ai jamais été un tricheur. Je tiens à m'excuser auprès de mes partenaires, mon coach et mon président qui m'ont toujours soutenu" témoigne, avec regret, l'attaquant du DFCO. A Jovial de répondre de sa bonne foi, sur le terrain de Sochaux, dès le week-end prochain.