CR7 et Leo à la lutte.

Cristiano Ronaldo et Lionel Messi sont les deux meilleurs joueurs du monde. Ces stars mondiales du ballon rond se livrent un duel terrible sur les terrains de football mais aussi, et surtout, sur le terrain financier.

Lionel Messi est considéré actuellement comme le meilleur footballeur de la planète. L'international argentin enchaîne les titres avec le FC Barcelone depuis plusieurs années et il pourrait même obtenir un troisième Ballon d'or en janvier prochain. Côté madrilène, Cristiano Ronaldo est le grand rival de Lionel Messi pour l'obtention du titre de meilleurs joueur du monde. L'international portugais a marqué 40 buts en Liga cette saison et il a ébloui le stage Santiago Bernabeu de ses dribles et passements de jambes.

"Et toi, tu gagnes combien ?"

Toutefois, il semble parfois qu'un autre duel extra-sportif oppose Lionel Messi (l'introverti) à Cristiano Ronaldo (l'extraverti). En effet, le magazine économique Capital (ce jeudi dans les kiosques) nous décrit une véritable lutte acharnée entre les deux stars du ballon rond pour le titre du joueur de football le mieux rémunéré du monde.

Du point de vue des salaires obtenus dans leurs clubs respectifs, Cristiano Ronaldo est en tête avec une somme de 13 millions d'euros par an contre seulement 10 millions (hors primes) pour le petit prodige argentin. Ce titre de joueur le mieux payé du monde amène parfois le Portugais vers des écarts qui lui attirent l'hostilité d'une partie du public. En janvier dernier, l'ancien Red Devils s'est moqué d'un adversaire (l'Uruguayen Walter Pandiani d'Osasuna) en lui demandant: "Et toi, tu gagnes combien ?".

"Messi incarne nos valeurs"

Le magazine Capital indique que les contrats publicitaires permettent à Lionel Messi de prendre sa revanche sur Cristiano Ronaldo. Le double Ballon d'Or a signé des contrats mirobolants avec plusieurs marques de prestiges qui lui rapportent un pactole de 20 millions d'euros par saison. De son côté, le buteur du Real Madrid encaisse un montant de 14 millions d'euros par an. La marque Adidas a misé sur l'international argentin depuis 2006 (pour un montant qui reste confidentiel) car selon Emmanuel Gaye-Pouedras, le porte-parole d'Adidas France, l'image de Lionel Messi est parfaite: "Il incarne nos valeurs, l'humilité, le respect et l'amour du jeu. On est dans le collectif".

Il est vrai que l'humilité n'est pas la caractéristique première du Ballon d'Or 2008 mais cela n'a pas gêné Nike lorsque la marque américaine lui a fait signer un contrat en or de 6 millions d'euros par an jusqu'en 2014. Là où Adidas mise beaucoup sur le collectif, Nike est au contraire une marque qui prône l'individualisme: "L'égoïsme, c'est une valeur assez Nike. Historiquement, Nike est associé à Michael Jordan et leur signature c'est 'Just Do It'". C'est un équipementier qui individualise  les performances", explique le publicitaire Guillaume Martin dans le magazine Capital. Le joueur lusitanien est conscient que son image est très "vendeuse" et il a décidé de créer sa propre marque de vêtements CR7 (jeans troués et tee-shirts moulants).

"Les marques se tournent tout simplement vers celui qui gagne"

Pourtant, c'est plutôt Lionel Messi qui collectionne les demandes des annonceurs dans plusieurs domaines différents: l'alimentaire (Pespi, Herbalife ou Gatorade), la mode (Dolce & Gabbana ou Stork Man), l'automobile (Repsol ou les voitures chinoises Chery), les jeux vidéo (Konami) ou le luxe (les montres Audemars Piguet). Pourquoi les publicitaires préfèrent-ils Lionel Messi à Cristiano Ronaldo ? Pour Guillaume Martin, la raison est simple: "Les marques se tournent tout simplement vers celui qui gagne".

En effet, le natif de l'île de Madère doit se "contenter" de publicités pour Giorgio Armani, les shampooings Linic, les boissons Soccerade ou encore la banque Espirito Santo: "C'est simple, la visibilité et la notoriété de notre enseigne varient du simple au double selon que Cristiano participe à une page promotionnelle ou non", explique Paulo Padrao, le directeur marketing de la banque portugaise, dans les pages de Capital.

L'international portugais peut néanmoins se consoler en mettant en avant qu'il reste le joueur le plus cher de l'histoire car le Real Madrid a payé 94 millions d'euros en 2009 pour son transfert en provenance de Manchester United. Messi lui a été formé au Barça pour presque rien...

Lire aussi:

Le top 20 des joueurs les mieux payés.