Cristiano Ronaldo vraiment sur le départ ?

Comme tout employé qui ne s'estime pas assez payé pour le travail qu'il offre à son entreprise, Ronaldo trouve qu'il n'est pas rémunéré à hauteur de son talent. Véritable affaire de sentiments ou simple histoire de fric ? Focus sur les très nombreux articles qui se sont penchés sur l'affaire.

Ce lundi, Cristiano Ronaldo déclarait à la presse qu'il était triste au Real. Si certains évoquent un caprice de la star lusitanienne qui souhaiterait gagner un peu plus, d'autres pensent qu'il a juste besoin de se sentir aimé. Mais bien plus que ça, cette affaire nous rappelle plus les énièmes bouderies de footballeurs qui n'ont pas forcément envie de partir mais qui font tout pour être augmentés.

Cristiano Ronaldo, joue-t-il avec les médias ?

"Je suis triste, les dirigeants du club et les joueurs savent pourquoi. C'est pour cela que je n'ai pas célébré mes buts. Je suis triste pour des raisons purement professionnelles." S'attacher les services d'un joueur très médiatique comporte quelques risques. En effet, chacune des déclarations de celui-ci peut très vite faire le tour de la presse football, surtout quand on s'appelle Cristiano Ronaldo. Alors après avoir proféré de telles paroles, les journalistes tentent, en vain, d'obtenir de plus amples informations. Ce mardi, alors que l'international lusitanien rejoignait ses compatriotes pour le match de la Seleção face au Luxembourg, Cristiano s'est montré silencieux même s'il lâche un "Je ne vais rien dire", et un "Il y a une solution à tout", restant très vague dans ses propos. A-t-il reçu des ordres pour, du jour au lendemain, ne plus s’adresser à la presse ?

Bien plus bavard que lui, son agent Jorge Mendes a émis un communiqué dans lequel il affirme avoir connaissance du mal-être du joueur de Madère au Real Madrid. "Les déclarations de Ronaldo sont le fruit de raisons dont il m'a fait part, que seul Ronaldo peut choisir s'il doit ou non les divulguer. Ces déclarations ne m'ont pas surpris et je ne me suis pas du tout senti mal à l'aise après celles-ci. Ceux qui connaissent la relation qui me lie à Cristiano Ronaldo savent qu'il pourra toujours compter sur mon soutien." Et c'est à travers ce communiqué que Jorge Mendes, le maître à jouer de la Gestifute, la plus grande agence de joueurs au monde, a touché les deux points principaux de l'affaire Ronaldo : le manque de soutien, qu'il dit lui apporter en toutes circonstances, mais aussi et surtout l'appât du gain, toute déclaration d'agent ne pouvant être prise sans mettre en exergue l'aspect financier de chaque transaction.

Entre besoin d'amour et de reconnaissance

Dans la presse espagnole, on a tout de suite parlé d'un éventuel conflit entre Ronaldo et Marcelo qui serait né à la suite des propos du Brésilien qui voyait plus Casillas Ballon d'Or que le Portugais. Mais très vite, le principal intéressé s'est empressé de répondre. "Chaque joueur peut avoir son opinion, je suis un peu fâché que l'on ait lié ma tristesse à l'opinion des joueurs. Je veux juste voir mes performances sur le terrain plus récompensées", a-t-il déclaré à AS. C'est donc pour cela que par exemple Kaka a déjà pris la parole pour lui montrer tout son soutien, même si l'international brésilien n'est pas forcément le joueur le plus enclin à parler d'amour et de reconnaissance du club pour ses joueurs... "Qu'il sache qu'il aura toujours tout le soutien qu'il voudra de ma part. Il est indispensable à l'équipe et il se doit d'être heureux, le groupe est avec lui."

Quand Ronaldo ne se sent pas assez reconnu par ses pairs, il sous-entend surtout qu'il ne touche pas assez pour le rendement qu'il affiche depuis qu'il est arrivé à Madrid. Et Marca paraît tout à fait d'accord avec le Portugais. Ainsi, le quotidien espagnol a écrit un article remettant au clair les rémunérations des 10 joueurs les mieux payés au monde... Ronaldo n'occupant que la 10e place. Alors oui, le joueur natif de Madère n'apprécie pas d'être relégué à cette 10e place, mais il oublie aussi qu'il est de plus en plus difficile pour les clubs européens de s'aligner sur les salaires pharaoniques des clubs aux pétrodollars, qu'ils soient de l'Est, de Chine ou du Moyen-Orient. Dans la liste, on retrouve Eto'o (Anzhi), Ibrahimovic (PSG), Rooney (Man U), Yaya Touré et Aguero (Man City), Drogba (Shanghai), Conca (Guanghzou), Fernando Torres (Chelsea) mais aussi et surtout... Lionel Messi. Ronaldo veut-il donc seulement faire pression sur le club pour prolonger son contrat comme l'avait fait Rooney avant de devenir l'un des joueurs les mieux payés au monde ?

Une histoire de prolongation de contrat... 

Les histoires de prolongation de contrat ont bien souvent un lien avec les différents clubs de foot. Marca n'a pas manqué de répertorier plusieurs cas de bouderies de joueurs qui exigeaient un meilleur salaire et qui n'avaient trouvé comme solution rien d'autre que de parler à la presse. Figo, Ronaldo (le Brésilien), et même Emilio Butragueño, tous ont livré à la presse leur mécontentement dans le but de gagner plus. Autre donnée importante, Ronaldo s'est fait prolonger cinq fois en six ans lorsqu'il était à Manchester United... alors qu'il ne l'a été aucune fois en trois ans au Real... Et avec tout ça, ce n'est pas seulement Cristiano Ronaldo qui perd mais aussi et surtout Jorge Mendes, habitué à toucher de jolies commissions  à chaque prolongation...

Et l'agent portugais a sérieusement de quoi enrager puisqu'au Real, 5 membres de l'équipe technique et trois joueurs ont été prolongés (Arbeloa, Albiol et Di Maria) et Gonzalo Higuain serait également sur le point de l'être. Se voyant dépassé par tous ses coéquipiers alors qu'il en est déjà à 150 buts avec le Real, la prolongation de son contrat n'était prévu que pour fin 2012, avec celle de Xabi Alonso. Mais voilà, les deux Portugais ne souhaitent plus attendre et se sentent un peu vexés de s'être fait dépasser sur la liste des priorités par tous ces joueurs... Pour exprimer leur mécontentement, quoi de mieux qu'une petite sortie médiatique qui va mettre le feu aux poudres et lancer des multiples rumeurs de transferts ?

Des rumeurs d'offres en veux tu en voilà

Une chose est sûre, si Ronaldo venait à signer au PSG, à City ou à Anzhi, là où il est annoncé d'après la radio catalane CA1, l'international portugais pourrait faire un saut dans le classement des joueurs les mieux payés au monde et confirmer les mauvaises langues comme le Mundo Deportivo qui a choisi comme Une un sanglant "Triste=Argent". Mais voilà, sportivement parlant, ces clubs-là ne sont toujours pas parvenus à obtenir des résultats à hauteur de leur ambition, même si City a tout de même remporté la Premier League. Que ferait donc un Ronaldo dans un club sans la gloire d'un United ou d'un Real ?

C'est cet aspect-là qui nous fait dire qu'il serait fort peu probable que le Lusitanien laisse l'une des meilleures équipes du monde pour des "nouveaux riches". Mais attention, si City ou le PSG venait à confirmer leur tout nouveau statut cette saison en Ligue des Champions, il se pourrait fort que le Portugais cède, comme il l'avait fait à Manchester en prolongeant son contrat un an avant de partir pour le Real.