FK CSKA Moscou et ces acronymes dans les noms de club de football

Si les acronymes de clubs français sont tous connus, les étrangers le sont moins, voire pas du tout. Pour vous éclairer, Chronofoot a fait appel à son équipe polyglotte, et a démystifié ces noms d'équipe parfois imprononçables. À l'instar du Gazélec Football Club Ajaccio ou de l'En Avant Guingamp, certaines abréviations sont à dormir debout.

Si certaines équipes comme Lanus, Colon, Mamelodi et autres Batman Belediyespor ont des noms totalement évocateurs, ce n'est pas le cas pour toutes. À travers l'Europe, il existe une multitude de dénominations, de sigles, d'abréviations, d'acronymes. Chronofoot en a rassemblé quelques-uns.

Une signification historique

Depuis quelques années, la présence du FK CSKA Moscou est récurrente dans les compétitions européennes. Le club est d'ailleurs le premier en Russie a avoir remporté une coupe de l'UEFA, en 2005. Il a aussi gagné trois championnats de Russie, et sept de l'URSS. Et d'ailleurs, l'abréviation FK CSKA est liée à l'ex-Union Soviétique. En effet, c'est en 1988 que le club se voit doter de cet acronyme (avant, il était appelé "CSKA Moscou"). Cela signifie "Club sportif central de football professionnel de l'Armée de Moscou". L'équipe a, en effet, longtemps été celle de l'Armée rouge. La présence de rouge sur le maillot est d'ailleurs une évocation à cet organe de guerre. Les joueurs du club sont surnommés les "Armeytsy Moskvy" ce qui signifie les "Hommes de l'armée de Moscou". De beaux guerriers!

Le BATE Borisov, qui brille en Ligue des Champions, a lui aussi un nom tiré de l'histoire. En effet, le sigle "BATE" signifie "Borisov Works of Automobile and Tractor Electric Equipment", qui est une des entreprises du président du club. La région tire une grande partie de ses ressources de la fabrication de pièces pour tracteurs et automobiles. Avec le Shakhtar Donetsk, le football de l'est brille dans les compétitions européennes. En ukrainien, l'équipe signifie "les mineurs de Donetsk". Les joueurs portent d'ailleurs ce surnom. Là encore, l'histoire y est pour quelque chose. La région d'Ukraine est en effet réputée pour ses mines d'acier et de charbon. En 1869, un homme d'affaire gallois, John Hughes, y avait ouvert un immense centre de métallurgie. Une histoire similaire à celle du CFR Cluj. Le sigle "Căile Ferate Române" veut dire en Français "Chemins de fer roumains". La ville a fortement participé au développement des voies ferrées du pays, outil indispensable en Roumanie. Le train reste la manière la plus utilisée pour voyager de ville en ville.

Le BV 09 Borussia Dortmund, double vainqueur de la Bundesliga en titre tire son nom de l'histoire allemande. Le sigle BVB signifie Ballspiel-Verein Borussia, littéralement "Club de jeu de balle Borussia". Borussia n'est autre que le nom latin de la Prusse, un nom souvent donné aux équipes de l'ancien Royaume de Prusse. C'était également le nom d'une bière locale, très demandée par les fondateurs du club. Le Heracles Almelo, équipe du championnat néerlandais doit, quant à elle, son nom à la mythologie grecque, au demi-dieu Hercule, fils de Zeus. 

Des significations à dormir debout

Si certains clubs français ont des acronymes à coucher dehors, c'est également le cas de quelques équipes européennes. Le RKC Waalwijk, équipe hollandaise 12e du championnat, signifie "Roms-Katholieke Combinatie", littéralement "Combinaison catholique-romaine". Pour un nom d'équipe, on a déjà vu plus séduisant. Le AGF Aarhus, club danois, partage lui un point commun avec celui de Nice. Comme OGC, le sigle signifie "Association gymnastique". Pour du foot, ils auraient pu trouver plus adapté. L'IFK Mariehamm, équipe finnoise, ne signifie pas "le jambon de Marie" mais bel et bien "Idrottsföreningen Kamraterna" qui veut dire... "Club de sport des camarades". Étrange non?

Certains n'ont pas froid aux yeux, et nomment leur club de façon bien impétueuse. C'est le cas du Gloria Bistrita, modeste 16e et relégable du championnat roumain. Pour une équipe qui n'a gagné que des titres de divisions 2 et 3, et des coupes nationales, c'est peu glorieux. Surtout pour des joueurs surnommés "The Glorious Ones", et un stade appelé "Gloria". Une histoire de gloire qui fait plouf.

Le club au nom le plus long de l'histoire

Si le NAC Breda ne truste pas les records de trophées en Hollande, le club actuel 17e d'Eredivisie, détient un exploit que personne n'a jamais fait : posséder plus de dix mots dans son appellation. NAC signifie en effet "Nooit Ophouden Altijd Doorzetten Aangenaam Door Vermaak En Nuttig Door Ontspanning Combinatie", qui veut littéralement dire "Ne jamais abandonner, toujours persévérer, plaisant pour la détente, utile pour la relaxation". Un nom à coucher par terre, qui vient de l'acronyme de deux anciens clubs de Breda, qui ont fusionné pour donner naissance au NAC Breda. Seule la fusion ratée de Trunk et Sangoten dans Dragon Ball Z donnait quelque chose de pire.