Cet été, le FC Barcelone a un objectif: recruter David Villa. Les dirigeants catalans souhaitent régler les derniers détails rapidement. Valence, en proie à des difficultés financières, ne compte pas baisser son prix de vente estimé à 42 millions d'euros.

Joan Laporta, le président barcelonais, compte satisfaire rapidement son entraîneur Pep Guardiola peu après la fin de la Liga, en faisant signer un joueur très convoité. David Villa n'a jamais caché vouloir rejoindre le club catalan. On le comprend. Son contrat pourrait se baser sur les accords concrétisés l'année passée entre les deux parties avec une offre de quatre années plus une optionnelle et un salaire annuel de 5,5 millions d'euros.

Mais le transfert n'est pas encore enregistré. Valence est toujours aussi gourmand. "Si Barcelone avait offert 42 millions d'euros l'année dernière, il doit pouvoir encore les mettre sur la table cette saison", assure Manuel Llorente, le président valencian. Le poids des années ne compte pas pour ce dernier, qui compte assainir la situation financière de Valence avec la vente de son joueur vedette et recruter son remplaçant le plus rapidement possible. Le nom de l'attaquant de Saragosse Adrian Colunga est d'ailleurs cité parmi les favoris.