Porto

L'UEFA a condamné le FC Porto à verser une amende de 20.000 euros suite à des chants racistes proférés à l'encontre de Mario Balotelli le 16 février dernier.

Malgré la jolie victoire 2-1 obtenue au Stade du Dragon le 16 février dernier, qui avait permis à Manchester City de prendre une option sur l'élimination du FC Porto en 16e de finale de l'Europa League, la rencontre avait été entachée d'un triste évènement. Mario Balotelli, l'attaquant des Citizens, avait subi tout le match durant des moqueries à caractère raciste en provenance des travées. En conséquence, le club anglais avait décidé de porter plainte auprès de l'UEFA.

Après enquête, l'organe du football européen a finalement décidé ce mercredi de sanctionner le club lusitanien à payer une amende d'environ 20.000 euros. Un communiqué de l'UEFA explique que "la Commission de discipline de l'UEFA a infligé une amende de 20 000 à Porto pour conduite raciste de ses fans". Justice est donc faite, mais le club portugais dispose encore de trois jours pour faire appel, lui qui avait réfuté en bloc les accusations les jours suivant l'incident. 

Lire aussi :

Roberto Mancini : "Personne ne fait confiance à Mario Balotelli"