Lionel Messi a marqué deux buts face au Milan AC

Le FC Barcelone s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions en écrasant le Milan AC au Camp Nou. Retrouvez les meilleurs moments de la rencontre, les buts et les notes des joueurs avec notamment un très grand Lionel Messi.

- Le résumé de FC Barcelone - Milan AC 

Le FC Barcelone n'a pas fait dans la dentelle pour ce huitième de finale retour de Ligue des champions face au Milan AC. Défaits 2-0 à l'aller en Italie, les Catalans n'avaient statistiquement que 19% de chances de se qualifier. Et pourtant, ils l'ont fait.

Emmenés par un Lionel Messi des grands soirs et auteur d'un doublé, les Blaugranas avaient déjà fait la moitié du boulot à la pause en menant 2-0. L'ardoise effacée, ils ont pu corser l'addition grâce à des réalisations de David Villa puis de Jordi Alba en toute fin de rencontre pour valider leur ticket pour les quarts. Une rencontre à sens unique (4-0) qui prouve bien que le Barça est tout, sauf mort.

- Les notes des joueurs du FC Barcelone:

Victor Valdes 6/10: N'a absolument rien eu à faire. Il a donc pu penser à quel club il allait rejoindre la saison prochaine pour toucher quelques ballons dans un match.

Jordi Alba 7/10: Arrière gauche supersonique, Jordi Alba fait oublier Eric Abidal depuis bien longtemps. Il nous a gratifiés de sa spéciale: le but en fin de match sur un contre hyper rapide.

Gerard Piqué 5/10: S'il jouait plus souvent contre ses coéquipiers plutôt qu'avec, tout le monde se rendrait compte que Piqué n'a rien d'un joueur exceptionnel. 

Javier Mascherano 6/10: Sa qualité de passe et sa vision de jeu compensent largement son manque de physique pour occuper le poste de défenseur central. Quand le Barça domine aussi outrageusement, il fait office de premier meneur de jeu. 

Daniel Alves 6/10: Le Brésilien a multiplié les centres à la Bernard Mendy mais a fait preuve d'une combativité étincelante. Suffisant pour faire boire le bouillon au côté gauche milanais.

Sergio Busquets 7/10: C'est lui le deuxième défenseur du Barça. Toujours en retrait, il permet à Mascherano de faire des relances osées, et aux latéraux de ne pas penser à la couverture. Une pièce essentielle, mais discrète du jeu blaugrana.

Andres Iniesta 8/10: Ce mec ne gagnera certainement jamais de Ballon d'Or. Ce mec ne fera certainement jamais de pub pour Calvin Klein. Ce mec ne sera jamais entraîneur, ni président de club. Et pourtant, il prouve à chaque sortie qu'il est peut-être la meilleure chose qui soit arrivée au Barça des années 2000... après Lionel Messi.

Xavi 8/10: Il fait toujours pareil. Ça en serait presque chiant. Mais Xavi à cette capacité à nous faire aimer la routine.

Pedro 6/10: Il a un physique de vendeur de DVD pirates à la sortie du métro, mais Pedro est champion du monde. Sa justesse dans le jeu le rappelle souvent.

David Villa 6/10: Le sosie officiel de Jean-Pascal a surtout eu le mérite de laisser de l'espace à Lionel Messi. Il inscrit le but qualificatif... tout de même.

Lionel Messi 9/10: Il rassure ses coéquipiers, il inquiète ses adversaires, il enchante les supporteurs. On a déjà tout dit sur lui. Auteur d'un doublé, il a grandement participé au jeu. Dans un rôle de 9 et demi qu'il adore, Messi a été le véritable meneur de la fronde catalane.

- Les notes des joueurs du Milan AC

Christian Abbiati 6/10: Il a longtemps retardé l'inévitable. En vain.

Kevin Constant 3/10: Il faudra nous expliquer ce que fait cet ancien numéro 10 reconverti arrière gauche au Milan AC. On vous laisse le numéro de la rédac: 09.66.97...

Philippe Mexès 4/10: Il avait des choses à prouver. Il l'a fait. Mexès n'a plus le niveau international. C'est dommage, on aimait bien ses coupes de cheveux.

Cristian Zapata 3/10: Avec lui c'était vraiment le cirque en défense (comprendront ceux qui pourront).

Ignazio Abate 5/10: Son concours de sprint avec Jordi Alba en aura régalé plus d'un. Mais sa volonté et sa combativité auront été de bien trop faibles arguments face à l'organisation quasi militaire du Barça.

Mathieu Flamini 4/10: Il a failli marquer une madjer. A part, ça il a sombré au milieu de terrain comme tous ses autres compagnons.

Massimo Ambrosini 3/10: Meilleur Milanais à l'aller, il a été le plus mauvais au retour. Le foot, ce sport où tout va si vite.

Riccardo Montolivo 4/10: Le sosie officiel de Gad Elmaleh n'aura pas beaucoup fait rire Allegri. Mais que voulez-vous, faire défendre un tel joueur ne sert à rien. C'est comme si vous demandiez à Zlatan de ne pas râler sur un terrain. 

Kevin-Prince Boateng 3/10: Une barbichette à la La Fouine, des pas de danse à la Michael Jackson... mais c'est à peu près tout. KPB a traversé ce match comme un fantôme.

Stephan El-Shaarawy 4/10: Marquer en Serie A, c'est bien mignon, mais la Ligue des champions mérite un peu plus d'implication. Les supporteurs du Milan diront qu'il est difficile de faire la différence quand on n'a pas de ballon. Ils auront aussi un peu raison.

M'Baye Niang 3/10: Le Balotelli du pauvre a failli être le héros du jour. Mais son face à face contre Valdes a tourné en faveur du portier espagnol, à la faveur d'un poteau sortant. Puis, Niang s'est effondré. Marquer en Coupe d'Italie, c'est bien mignon, mais la Ligue des champions mérite un peu plus d'implication. Ca vous rappelle quelque chose ?