Stevan Jovetic

Amauri, arrivé à la Fiorentina cet hiver, ne tarit pas d'éloges sur son nouveau coéquipier Stevan Jovetic, déjà auteur de 12 buts cette saison.

Dans une interview exclusive accordée au Corriere dello Sport, Amauritransfuge hivernal de la Juventus Turin, est revenu sur son expérience qui s'est mal terminée chez la Vieille Dame. Comment fait-on pour passer du statut de recrue superstar, achetée 23 millions d'euros à Palerme en 2008, à celui de joueur indésirable ? "J'ai eu la malchance d'arriver à Turin alors que le club était en train de se transformer entièrement, des dirigeants aux joueurs. Et j'ai encore eu la malchance d'y revenir quand tout changeait à nouveau. J'ai compris en partant en prêt à Parme (en janvier 2011, ndlr) qu'il n'y avait plus de place pour moi à Turin. Ce qui m'a fait le plus mal, c'est qu'on m'interdise d'exercer mon travail : jouer au football".

"Je veux jouer l'Euro"

Amauri, même s'il n'a pas encore marqué depuis son arrivée à Florence, est en forme et crée sans cesses des espaces pour ses coéquipiers. Au point qu'il se sent prêt à déposer sa candidature officielle pour l'Euro 2012 : "Je sais qu'avec le sélectionneur Cesare Prandelli, tout le monde a sa chance. Il observera mes performances. A présent, tout dépend de moi". 

Amauri - Jovetic, la Love Story

L'attaquant puissant et fort de la tête semblait destiné à former un beau couple à la pointe de l'attaque avec Stevan Jovetic, le 9 et demi surdoué monténégrin. Amauri sent que son nouvel acolyte, déjà auteur de 12 buts cette saison en Serie A, a un bel avenir devant lui : "Jovetic est un grand joueur et j'assiste à sa maturation de mes propres yeux. Il pourrait bien gagner le Ballon d'Or dans un futur proche, sans avoir à quitter la Fiorentina (rires). C'est un des meilleurs à son poste, et mon partenaire idéal en attaque. Il est intelligent et pense rapidement : il comprend tout avec une seconde d'avance. Vu son rythme actuel, il pourra dépasser les 20 buts cette saison".