La fanfare qui rend hommage à Michael Jackson

Découvrez les images incroyables de la fanfare de la faculté d'Ohio qui a rendu un superbe hommage à Michael Jackson à la mi-temps du match de son équipe de football US. 

 

Aux Etats-Unis, l'ambiance dans le stade est souvent aussi importante que le match lui-même. La preuve avec le travail monumental de la fanfare de la faculté de l'Etat d'Ohio à la mi-temps de son équipe de championnat universitaire de football. Un hommage à Michael Jackson qui, à lui seul, valait le détour.

Erreur de calcul

Il était temps de rendre hommage au roi de la pop. Plus de quatre ans après sa disparition, la fanfare a décidé de lui rendre un hommage monumental, officiellement pour fêter le 25e anniversaire de la sortie de l'album Bad. Oui l'album Bad, l'un des albums légendaires de Michael Jackson. Ce même album Bad qui est sorti le 31 août 1987, soit il y a plus de 26 ans. Hommage tardif donc, très tardif. Mais l'attente valait le coup.

Le plus grand Moonwalk du monde ?

La fanfare a décidé de s'éloigner de l'album en question et de s'inspirer d'autres morceaux historiques de l'artiste. Bad, évidemment, mais aussi Wanna Be Startin' Somethin' ou encore Billie Jean. Mais le clou du spectacle intervient après 4'10 de chorégraphie, quand on commence à voir se former une immense silhouette dont le gant blanc ne laisse aucun soute quant à son identité. Un Michael Jackson géant qui, on en croit à peine nos yeux, se met à danser, danser, jusqu'à son mouvement légendaire, sa signature, son Moonwalk. La fanfare a réussi l'exploit de faire vivre une nouvelle fois l'esprit du roi de la pop.

Travail de titan

Les 100 000 spectateurs ont applaudi le travail de la fanfare universitaire comme il le mérite, en imaginant l'immense temps de travail qu'a du représenter une telle précision pour onze minutes de show. Et pour cause, il a fallu près de 4'400 heures de répétition aux jeunes musiciens pour parvenir à se coordonner, soit plus de 183 jours, plus de six mois sans s'arrêter. Voilà qui explique peut-être leur année de retard sur l'anniversaire du plus grand album du roi de la pop.