Balotelli est sorti furieux

L'Inter s'est imposée en demi-finale aller de la Coupe d'Italie par le plus petit des écarts face à la Fiorentina (1-0). Une rencontre marquée par le coup de sang de l'attaquant milanais, Mario Balotelli, lors de son remplacement.

L'Inter a dominé cette rencontre même si le score s'avère être un minimum pour le leader du Calcio. C'est Diego Milito qui a marqué le but de la victoire mais on retiendra de ce match, l'attitude de son compère d'attaque Balotelli.  Fou de rage d'être remplacé, il a fait une accolade à son équipier Motta, avant que celui-ci n'entre sur le terrain, puis a gesticulé et crié en direction de José Mourinho.

"Il n'écoute pas mes instructions sur le terrain. Quand il faut défendre, on doit le faire même si on a perdu une lentille de contact, explique l'entraîneur intériste, après le coup de sifflet final. Il poursuit : "Dans ces moments-là, j'ai besoin de tout le monde. C'est pourquoi j'ai préféré garder Milito et Pandev afin de préserver le score."

La colère du jeune attaquant italien n'est pas une première. Victime de nombreuses insultes racistes depuis le début de sa carrière, l'international espoir italien est à fleur de peau et supporte difficilement l'ambiance qui règne en Serie A.