Anton Ferdinand

Le défenseur de QPR Anton Ferdinand ne devrait pas serrer la main de John Terry, ni d'Ashley Cole avant la rencontre opposant les Queens Park Rangers à Chelsea ce samedi.

L'ambiance promet d'être frigorifique sur la pelouse du Loftus Road, juste avant le coup d'envoi du match entre les Queens Park Rangers et Chelsea ce samedi. Le défenseur central de QPR Anton Ferdinand, a annoncé son intention de snober John Terry et Ashley Cole lors de la traditionnelle poignée de main d'avant-match. 

Il faut dire que la dernière visite de John Terry dans l'antre des Queens Park Rangers en octobre dernier, avait été émaillée d'un accrochage verbal entre l'ancien capitaine de la sélection aux Three Lions et le petit frère de Rio Ferdinand. Accusé par ce dernier d'avoir tenu des propos à caractère raciste à son encontre, JT avait finalement été relaxé le 13 juillet dernier par la Cour des magistrats de Westminster, faute d'éléments suffisamment à charge contre lui.

Rio Ferdinand n'aime pas le "bounty"

Ashley Cole, présent au procès de son coéquipier et ami en tant que témoin, avait déclaré à la Cour : "Je pense que nous ne devrions pas être ici". Une prise de position qu'avait très peu goûté Rio Ferdinand. Le grand frère d'Anton s'était alors fendu d'un commentaire sans équivoque sur son compte Twitter en qualifiant son coéquipier en équipe d'Angleterre de "Chock-ice" (littéralement "Bounty" en français - noir à l'extérieur et blanc à l'intérieur). Une attaque qui avait valu au stoppeur de Manchester United, une amende de 45 000 livres (56 200 euros environ).

Un incertitude planait cependant sur la présence des deux défenseurs Blues au Loftus Road, en raison de leur non participation à la rencontre Angleterre-Ukraine (1-1) mardi dernier, comptant pour les qualifications à la Coupe du monde 2014. Mais comme ils se sont entraînés normalement le lendemain avec leur club, tout le Royaume devrait avoir les yeux rivés sur ce fameux protocole d'avant match samedi.