Andrea Pirlo

Andrea Pirlo, qui était à la peine avec le Milan AC ces dernières saisons, vit une seconde jeunesse à la Juventus Turin. L'un des symboles du renouveau de la Vieille Dame s'exprime par rapport à son début de championnat et à celui de ses coéquipiers.

Après 10 ans passés au Milan AC, au cours desquels il a tout gagné, le génial - bien que vieillissant - Andrea Pirlo a pris le risque de relever ce qui est sans doute le dernier challenge de sa carrière, à 32 ans : la Juventus. Pour l'instant, bien lui en a pris. Le milieu de terrain italien est devenu un des hommes clés du système d'Antonio Conte et un symbole de la renaissance de la Vieille Dame.

"La Juventus représente des années de gloire et d'histoire. Après avoir porté des années le maillot de Milan, une équipe qui lui est comparable en termes d'histoire et de tradition, je ressens un légitime sentiment de fierté. Aujourd'hui je suis content. J'oserai même dire heureux".

"Après Milan, j'avais besoin d'un nouveau défi"

Dans une interview publiée aujourd'hui sur le site de la FIFA, Pirlo évoque son départ du Milan AC, dont il était devenue une icône : "A la fin de mon contrat avec Milan (il est arrivé libre à la Juventus cet été, ndlr) j'avais besoin d'une nouvelle motivation. J'ai énormément d'envie de gagner avec la Juventus, d'arriver le plus haut possible. L'entraîneur, l'équipe, le club, nous travaillons tous pour le même objectif, et d'après mon expérience, je peux vous affirmer que nous pouvons y arriver. La Juve veut redevenir souveraine en Italie et en Europe, et je veux relever ce défi". 

"Trop tôt pour savoir si nous sommes favoris"

Pirlo parle ensuite de son entraîneur Antonio Conte, qui est pour beaucoup l'artisan principal du renouveau positif de la Vieille Dame : "Il se situe entre Carlo Ancelotti, par rapport à sa philosophie de jeu, et entre Marcello Lippi, de par son comportement". C'est une constante du groupe bianconero à laquelle ne déroge pas le champion du monde 2006, c'est-à-dire se la jouer profil bas : "Il est trop tôt pour dire si nous sommes favoris pour le Scudetto. La Juve vient de deux septièmes places consécutives ces deux dernières saisons, nous devons garder les pieds sur terre et continuer de jouer comme nous le faisons actuellement".