Ronaldo est à terre

En Espagne, c'est la sensation de ce début de saison, le Real Madrid d'Iker Casillas n'arrive pas à défendre son titre. Le Champion s'est incliné face au FC Séville à Sanchez-Pizjuan tandis que de son côté, avec une victoire à Getafe (4-1) le FC Barcelone fonce.

La Casa Blanca a essuyé un nouvel echec après celui de Getafe (défaite 2-1) cette saison. En effet, ce samedi soir à Séville (1-0) à cause d'une magnifique frappe de Trochowski dès la 2e minute de jeu, la bande à Cristiano Ronaldo s'est inclinée. Les Madrilènes ont par la suite eu beaucoup d'occasions qu'ils n'ont pas su convertir. Les hommes de José Mourinho n'ont pris que 4 petits points en autant de matches.   

De son côté, le FC Barcelone s'est, quant à lui, imposé dans la banlieue de Madrid face à Getafe (4-1) grâce à des buts de Lionel Messi (74e, 78e), d'Adriano (32e) et de David Villa(91e). Le Barça cartonne et caracole en tête de la Liga avec 12 points pris en 4 journée de championnat soit 4 victoires. La bande à Xavi distance le Real Madrid de 8 points en 4 rencontres déjà !

José Mourinho se concentre sur son équipe 

L'entraîneur de la Casa Blanca a cependant tenu à déclarer à l'AFP qu'il ne se fixait pas sur le retard par rapport au FC Barcelone mais plutôt sur son équipe :"Ma préoccupation, ce ne sont pas les points de retard sur le Barça. C'est qu'en ce moment, je n'ai pas d'équipe. Depuis le début de la saison, nous avons joué la finale de Supercoupe d'Espagne, et plus rien. Aujourd'hui, il y a eu très peu de têtes pensant au match et à la victoire, au fait que le football est prioritaire dans leurs vies. J'arrive à en compter deux ou trois. Il y a peu de têtes pensant au match, mais je suis l'entraîneur. Et en tant que tel, je suis responsable du mauvais début de saison de mon équipe. Je ne pense pas que cela ait un lien avec les rumeurs qui ont agité la presse ces deux dernières semaines. Cela a à voir avec l'état d'esprit de la plupart de mes joueurs".

Pour rappel, dernièrement la presse avait rapporté les raisons de la tristesse de Cristiano Ronaldo due au fait que le tacticien lusitanien avait humilié l'attaquant devant ses coéquipiers lors d'une séance vidéo... Le Real n'est plus que l'ombre de lui-même. De leur côté, les hommes de Tito Vilanova ne voient plus leur éternel adversaire. Désormais la seule équipe qui puisse les suivre est Malaga (10 pts)... Il va falloir que la bande à Karim Benzema corrige vite le tir !