Brest et Rennes : les clubs distingués du week-end

Les, tops, les flops, les hommes en forme et ceux qui coulent, les confirmations et les renouveaux, tout ce que vous devez savoir sur la douzième journée de Ligue 1.

Le top : Brest gagne enfin !

Difficile de choisir tant cette douzième journée a été riche en victoires (8) et tant les équipes victorieuses se sont distinguées. Mais nous avons choisi le Stade Brestois qui a enfin goûté à la victoire cette saison en venant logiquement à bout de leurs voisins Lorientais qui voient le trou grandir avec les six équipes de tête échappées. En gagnant 3-1 avec un doublé de Grougi, Alex Dupont voit enfin ses joueurs récompensés par trois points, eux qui n’ont vraiment pas connu l’efficacité depuis le début de la saison. Une victoire qui vient à pic car avec douze points, les joueurs du Finistère n’en ont que deux d’avance sur Valenciennes, malheureux contre les champions en titre, dix-huitièmes.

Le flop : Rennes n’y arrive pas contre les gros

Le Stade Rennais est jeune, c’est ce que son entraîneur Frédéric Antonetti n’arrête pas d’évoquer pour mesurer les performances de son équipe. Sauf que dès qu’il s’agit d’affronter des formations qui lui sont égales ou supérieures, le club de la Route de Lorient se prend les pieds dans le tapis. Mis à part le match de Marseille où la victoire sonnait comme le parfait hold-up, les Rennais n’ont jamais pris la mesure de leurs adversaires, en championnat comme en Ligue des Champions. Cette tendance s’est confirmée hier après-midi où les Bretons sont revenus bredouilles de Toulouse, défaits 1-0, une réalisation de Didot sur un coup franc détourné. Les Rennais sont sixièmes avec 21 points et ferment la marche du groupe de tête. Les Toulousains, avec cette victoire, remontent quant à eux au cinquième rang et semblent prêts à se battre pour une place européenne jusqu’au bout.

L’homme fort : Les auteurs de doublés

Difficile ici aussi de ressortir un joueur du lot car bon nombre de buteurs ont doublé la mise pour permettre à leur équipe d’engranger trois précieux points. Ainsi plusieurs joueurs se sont distingués d’un doublé comme Nênê, qui a transformé deux penalties pour une victoire 4-2 sur Caen qui permet à Paris de garder trois points d’avance sur Montpellier, deuxième. Grougi, pour la première victoire brestoise de la saison en championnat, Gouffran, pour son premier doublé en Ligue 1 qui permet à Bordeaux de sortir de la torpeur à Ajaccio, dernier du classement et Sagbo, pour une victoire sur Auxerre 3-1, où Laurent Fournier vise ses joueurs qui « se la racontent trop »…

L’homme faible : Olivier Pantaloni

L’entraîneur d’Ajaccio ne sait plus quoi faire avec son effectif. Pourtant bien renforcé à l’intersaison avec des joueurs libres et revanchards, le club insulaire n’y arrive pas et ferme la marche de la Ligue 1. Les Corses savaient que cette saison serait compliquée, mais peut-être pas à ce point. Depuis la cinquième journée et une victoire sur un Valenciennes au plus bas, les coéquipiers d’Ochoa n’ont pris que deux points en sept matchs… Un maigre bilan pour le promu dont l’entraîneur a beau tout tenter pour changer le cours de l’histoire. Il n’est pas encore remis en cause par son président mais il n’y a qu’un choc psychologique qui pourrait empêcher de groupe de descendre. Et avec cette spirale, le plus tôt serait le mieux.

Les résultats complets

Paris-SG 4-2 CaenMontpellier 2-0 NancyBrest 3-1 LorientEvian TG 3-1 AuxerreDijon 2-3 MarseilleAC Ajaccio 0-2 BordeauxLyon 2-0 Saint-EtienneToulouse 1-0 RennesNice 1-1 SochauxValenciennes 0-0 Lille