Borussia Dortmund - Bayern Munich

Que ce soit en France, en Italie, en Allemagne, en Espagne ou en Angleterre, tous les regards se tourneront ce mercredi soir vers le "Top 5" européen, où chaque championnat nous réserve des matches aux enjeux vitaux. Chronofoot vous propose un petit tour d'horizon des matches à ne rater sous aucun prétexte.

Si le mercredi est traditionnellement le jour de repos pour les enfants, les plus grandes écuries européennes ne devront pas se permettre le moindre relâchement ce mercredi soir. Des matches se jouent dans tous les championnats du Top 5, et les enjeux sont colossaux. Programme...

Marseille - Montpellier (Ligue 1, 18h) : 

Faisons dans le chauvinisme et entamons notre tour d'Europe par notre cher championnat de France. Se joue à 18h au Vélodrome l'un des matches les plus passionnants de la saison. Et pour cause, cet OM-Montpellier revêt une dimension théâtrale, presque tragique (au sens littéraire du terme). D'un côté, le Montpellier de René Girard lutte plus que jamais pour le titre. A égalité parfaite avec Paris (63 points), les Héraultais ont l'occasion de prendre 3 longueurs d'avance sur leurs challengers via ce match en retard primordial. D'un autre côté, l'OM est en proie à un véritable dilemme casuistique. Par professionnalisme, et pour endiguer une humiliante série de 11 matches sans victoire, les Phocéens feraient mieux de gagner. Mais en même temps, deux tentations pourraient "corrompre" les intentions marseillaises.

En premier lieu, la bande à Deschamps s'apprête à disputer samedi la rencontre la plus vitale de sa saison. Une finale de Coupe de la Ligue contre Lyon. L'opportunité inespérée pour un club qui n'a plus rien à jouer en championnat de sauver sa saison en remportant un trophée et en obtenant un passeport pour l'Europa League. En prévision de l'échéance, les Olympiens seront donc tentés de faire tourner. D'ailleurs, Rémy et Azpilicueta ne seront pas de la partie. En second lieu, une motivation bien plus malicieuse pourrait animer l'OM. Nombreux sont les supporteurs phocéens qui ont gardé au travers de la gorge le souvenir d'un fameux PSG-Bordeaux de 1999, remporté 3-2 par les Girondins, au cours duquel les Parisiens auraient volontairement baissé le pied afin que Bordeaux ravisse le titre à leurs ennemis jurés provençaux. Certaines associations de supporteurs ont appelé les joueurs olympiens à la défaite. Pas sûr cependant que les coéquipiers de Steve Mandanda aient reçu les mêmes consignes. C'est en tout cas un match fascinant qui nous attend au Vélodrome...

Borussia Dortmund - Bayern Munich (Bundesliga, 20h) :

L'Allemagne tout entière attend ce choc depuis des jours. C'est le tournant de la saison outre-Rhin. Au terme de ce match au sommet entre le leader et champion en titre puis son dauphin munichois, qu'on ne présente plus, il ne restera plus que 4 matches à jouer. Le sort pourrait donc en être jeté dès ce mercredi soir au Westfalenstadion. En effet, si le Borussia Dortmund l'emporte, le club de la Rühr se prévaudrait de 6 points d'avance sur son poursuivant, et serait quasiment assuré de rééditer l'exploit de l'an dernier en soulevant le Meisterschale, le fameux bouclier de champion. En revanche, si les Munichois venait à s'imposer, les coéquipiers de Franck Ribéry reviendrait à la hauteur de leurs adversaires directs et la saison serait toute relancée. Si l'on ne peut vraiment estimer que les jaune et noir aient calé récemment, c'est surtout l'incroyable état de leurs opposants bavarois qui impressionne. Le match sera probablement très serré. 

Juventus - Lazio Rome (Serie A, 20h45) :

En Serie A, la Juventus Turin et le Milan AC, les deux clubs les plus titrés d'Italie, sont engagés dans un mano a mano de toute beauté. Profitant de la saison noire de l'Inter, les deux formations du Nord de l'Italie se sont détachées du reste de la meute et la tension entre ces rivaux historique est palpable. L'alternance en tête de la Serie A est quasiment permanente. Grâce à son match en avance, Milan a repris 2 points d'avance sur la Juve, qui dispute ce mercredi soir un match charnière contre la Lazio Rome, brillante troisième. La Juventus Arena sera pleine à craquer pour ce choc de la 31e journée. Si la défaite parait inenvisageable pour une Vieille Dame qui est toujours invaincue cette saison, un nul ne serait pas une bonne opération pour l'effectif d'Antonio Conte.

En tout état de cause, Massimo Allegri donnait le ton mardi soir après la victoire arrachée par les siens sur la pelouse du Chievo Vérone (1-0) : "Nous aussi on fait des choses extraordinaires. Nous avons eu tant de blessures, nous avons plus de mérite que la Juve". Une rivalité d'autant plus accrue qu'un phénomène est apparu très récemment : plusieurs anciens rossoneri se recyclent en effet chez la Vieille Dame. Ainsi, Andrea Pirlo, après être arrivé à Turin il y a un an, jouerait le rôle d'ambassadeur pour attirer ses ex-coéquipiers Alessandro Nesta et Gennaro Gattuso. Ce qui n'est pas du goût des supporteurs lombards. Bref, cette saison plus que jamais, le duel à distance entre Turin et Milan se fait sentir. En jeu, la suprématie italienne, avec toutefois une motivation supplémentaire pour les rossoneri, qui en cas de scudetto, dépasseraient l'Internazionale au palmares de la Serie A. Atlético Madrid - Real Madrid (Liga, 22h) : 

Jamais cette saison l'étau ne s'est autant resserré sur les joueurs du Real Madrid. Invaincus en Ligue des Champions, caracolant en tête depuis le début de la saison, les Merengues paraissaient littéralement inamovibles dans leur domination. Mais voilà que les protégés de José Mourinho ont laissé filer quelques points récemment en championnat, et notamment dimanche soir contre Valence (0-0). Face à une machine de guerre comme le FC Barcelone, de tels erreurs de parcours se payent cash. De plus de 10 points, l'avance madrilène sur son dauphin a fondu à un misérable point, depuis que le club catalan s'est imposé mardi soir 4 à 0 contre Getafe en match avancé de la 31e journée. Certes, la "Maison Blanche" a les moyens de reprendre ses distances ce mercredi soir, mais son déplacement a tout d'un traquenard. L'équipe de Florentino Perez s'en va défier son alter-égo madrilène, l'Atlético, à Vicente Caldéron, dans une atmosphère qui s'annonce bouillante. A suivre avec attention...

Premier League : Et si le titre se jouait ce soir ?

Ce mercredi soir, Manchester City et Manchester United jouent à distance. Tandis que les Citizens reçoivent West Bromwich, les Red Devils se déplacent à Wigan. Deux matches amplement à portée des deux formations mancuniennes. Mais lorsqu'on se penche sur les performances récentes des deux équipes, le rapport de force se déséquilibre. Alors que les Skyblues n'ont pris qu'un point sur sept possibles dernièrement, United reste sur 4 victoires consécutives, affichant un rythme de croisière digne d'un champion. Imaginons que City s'incline et que United l'emporte. Avec 11 points d'avance sur leur dauphin et 15 points à prendre lors des 5 dernières journées, le verdict aurait sonné. Mais peut être que les hommes d'Alex Ferguson veulent prolonger le suspens jusqu'au derby du 30 avril...

Par ailleurs, Arsenal se déplace à Wolverhampton et pourrait se détacher une bonne fois pour toute de son ennemi honni, Tottenham, défait à White Hart Lane par le modeste Norwich (1-2). Avec 5 points de mieux que les Spurs, l'équipe d'Arsène Wenger s'assurerait quasiment la qualification directe pour la prochaine Champion's League. Etant donné l'état de grâce des Gunners, l'inverse paraît farfelu.