Alain Orsoni

La commission de discipline de la LFP a sanctionné le club corse pour les débordements constatés à l'occasion de la réception de l'OL en mai dernier.

Ajaccio, où comment commencer la saison de la pire des manières. Alors que l'exercice 2012-2013 n'est même pas entamé, les Corses ont subi de plein fouet les foudres de la commission de discipline de la LFP. Le diagnostic ? Trois points en moins dont un avec sursis, quatre matches de suspension pour le président du club Alain Orsoni et 12 000 euros d'amende.

Les trois points en moins et l'amende, précise l'instance professionnelle, c'est pour "l'usage d'engins pyrotechniques par ses supporteurs" et "les incidents d'après match [...] avec comportement violent à l'égard de l'arbitre assistant, victime d'un coup de pied au niveau de la cuisse gauche."

Quatre matches de suspension pour Orsoni 

Pour ce qui concerne les quatre matches de suspension fermes d'Orsoni, qui se retrouve ainsi privé de "banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles", ils sont justifiés par le "comportement envers les officiels" à l'occasion de la venue de l'Olympique Lyonnais le 13 mai. Pour mémoire, le club , qui vient d'essuyer la démission de son entraîneur Olivier Pantaloni et qui cherche encore qui pourrait le remplacer (Antoine Kombouaré a été approché), ne s'était sauvé que pour... 3 points la saison dernière.