Le stade Geoffroy-Guichard est bien vide...

Cette saison, le taux d'affluence dans les stades de Ligue 1 est passé sous la barre des 20 000 spectateurs par match. On avait pas vu aussi bas depuis 1998.

19 742. C'est l'affluence moyenne dans les stades de Ligue 1 cette saison fournie par la LFP. Un nombre inquiétant puisqu'il s'agit de la pire fréquentation depuis 13 ans ! Lors de la saison 1998-1999, l'affluence moyenne était de 19 720 supporteurs par match. D'autant plus impressionnant que l'équipe de France venait de remporter la Coupe du Monde, ce qui aurait dû motiver les troupes.

Les premiers de la classe et les cancres

Cette saison, le Stade Vélodrome est toujours l'enceinte qui accueille le plus de spectateurs en moyenne avec 51 081 supporteurs par match. Le record d'affluence de la saison ayant été établi lors de la première journée face à Caen (55 790). L'OM devance l'OL (35 266), Lens (31 452), le PSG (29 317) et Saint-Etienne (25 096). Le bas du tableau est occupé par Monaco (6 903), Nice (8 455) et Arles-Avignon (9 208).

Les Marseillais sont décidément les "grands vainqueurs" de ce rapport puisqu'ils sont également l'équipe qui attire le plus de spectateurs lorsqu'elle se déplace (28 835). La formation phocéenne est suivie une fois encore par l'OL (21 886).

Néanmoins l'OM n'est pas premier partout. En taux de remplissage à domicile, les champions de France 2010 sont devancés par les champions 2011. Le LOSC Lille atteint la barre des 91,44%, juste devant Brest (87,73%) et Lorient (86,33%). Le bonnet d'âne est une fois encore pour les Monégasques avec 37,28% de taux de remplissage.

Encore pire en 2012 ?

Ces résultats peuvent s'expliquer pour plusieurs raisons. A savoir un contexte de crise économique, la présence de clubs moins attractifs et des capacités d’accueil moins importantes. De plus, le plan de réforme du président du PSG, Robin Leproux, a certainement aussi contribué à la chute de l'affluence dans les stades de Ligue 1. En effet, la sécurité avait été renforcée suite à la mort d'un des supporteurs du PSG en mars 2010 et avait conduit les dirigeants parisiens à mettre en place des réformes drastiques qu'ont boudés les supporteurs du club de la capitale.

Ces taux risquent de ne pas beaucoup évoluer au vue de la saison prochaine. Des travaux au Stade Vélodrome sont prévus réduisant la capacité du premier stade de L1 de 52 000 à 49 000 places. La relégation de Lens n'aidera pas non plus à améliorer cette moyenne puisqu'il s'agit du troisième public de France. Des chiffres plutôt alarmants quand on sait que la France accueillera l'Euro 2016.