Grégory Bourillon, buteur face au LOSC, a mis Lorient sur la bonne voie (2-0)

Dominateurs, les Lorientais ont presque facilement disposé d'une pâle formation lilloise (2-0), pour mettre un terme à 8 matches sans victoire.

Huit matches, toutes compétitions confondues, que les Merlus n'ont plus goûté à la saveur si particulière de la victoire, enchaînant parfois les mémorables débandades (6-1 face à Valenciennes, 4-0 face à Bordeaux). Vendredi, dans son Moustoir, face à Lille, Lorient a rompu un maléfice qui commençait à se faire pesant. Au terme d'une rencontre animée, maîtrisée de bout en bout par les locaux, les hommes de Christian Gourcuff ont tranquillement disposé (2-0) de Dogues peu inspirés.

Bourillon montre la voie

Il fallait toutefois attendre 25 bonnes minutes pour percevoir un quelconque intérêt à ce Lorient - Lille. Pendant près d'une demi-heure de jeu, les deux formations se sont adonnés à un long round d'observation, débloqué sur un coup de pied arrêté botté par Jouffre et transformé par Bourillon (25e). Une ouverture du score qui décoinçait les Lorientais. Entreprenants, les Bretons ont été tous près du 2-0 à la 37e minute sur une double occasion de Jouffre et Corgnet, détournée en deux temps par un solide Landreau. A quelques secondes de la pause, Aliadière manquait, à son tour, le break sur un service de Monnet-Paquet.

La première vraie réaction des Nordistes n'interviendra que dans le second acte. Chedjou de la tête (50e) puis Pedretti de volée (51e) trouvaient respectivement Audard et les six mètres, avant que Payet (54e) ne bute à nouveau sur le portier Merlu. Le réveil lillois sera toutefois vite éteint par Lorient. Sur un contre rondement mené par Monnet-Paquet, l'ex-Lensois servait Corgnet qui crucifiait Landreau d'un plat du pied imparable (69e). Un deuxième but qui assommait la bande à Rudi Garcia, qui aurait même pu déchanter à un quart d'heure du terme si Monnet-Paquet ne manquait pas son face-à-face avec le portier du LOSC. Grâce à cette victoire, Lorient sort d'une spirale négative, avec la manière. De son coté, le LOSC manque l'occasion de prendre momentanément la tête de la Ligue 1.