Le PSG et Jérémy Ménez ont concédé leur deuxième défaite consécutive à domicile en championnat face au Stade Rennais.

Paris, à onze contre neuf, a concédé sa deuxième défaite en championnat - qui plus est à domicile - face des Rennais épiques !

Héroïques ! Les Rennais, à neuf contre onze pendant quarante minutes, ont réussi à ramener trois points du Parc des Princes. Une victoire (2-1) acquise au mental, chose que les Parisiens semblent avoir perdu depuis trois journées...

N'Diaye, ce héros 

Et comme de plus en plus souvent, c'est Alessandrini qui a montré la voie aux Bretons, dès la 13e minute de jeu, trouvant la lucarne de Sirigu sur un mauvais renvoi de Camara. Une ouverture du score qui a eu le don de vexer les Franciliens. Nene, très en vue côté parisien, trouvera d'abord le poteau (18e) avant de crucifier Costil (23e) d'une astucieuse balle piquée. Le portier du Stade Rennais n'était pas au bout de ses peines, puisque, quatre minutes plus tard, il se voyait exclu pour un tacle sur Menez, qui filait seul au but. En infériorité numérique, Rennes va tout de même retrouver le chemin des filets, avec cette fois, Féret à la baguette (35e) sur une merveille de coup franc enroulé.

Un ultime éclat pour les hommes de Frédéric Antonetti, qui vont se contenter de résister dans le second acte... Un peu trop même, puisque Makoun sera exclu pour un second carton jaune peu avant l'heure de jeu (52e). A neuf, Rennes est asphyxié par les assauts parisiens. Hoarau (59e) trouvera la transversale, Pastore (75e) et Gameiro (77e) trouveront les gants d'un excellent N'Diaye - remplaçant de Costil - sur sa ligne. Le second portier rennais sera même le héros de cette rencontre puisqu'il permettra à son équipe de garder son avance, et de glaner une victoire de prestige face au leader de la Ligue 1. Les hommes de Carlo Ancelotti, eux, enchaînent une deuxième défaite de suite à domicile en championnat. Rien ne va plus à Paris...