Manchester City quasi-éliminé de la Ligue des Champions. La détresse de Kun Aguero l'illustre.

La première soirée de la quatrième journée de la Ligue des Champions a été riche en événements, avec les qualifications de Porto et de Malaga, mais aussi avec l'élimination de Montpellier, et l'infime espoir de Manchester City de sortir des poules. Si vous l'avez ratée, Chronofoot vous propose une séance de rattrapage express.

Des fortunes diverses pour les clubs français

Montpellier a beau être le champion de France en titre, il n'y arrive pas en Ligue des Champions. À l'instar d'un promu de Ligue 2 qui découvre la Ligue 1, la marche aura été trop haute pour la bande à René Girard. Malmenés 3-1 face à l'Olympiakos, Younès Belhanda et ses coéquipiers sont d'ores et déjà éliminés de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Avec 3 défaites en 4 rencontres, le MHSC pointe à la quatrième place. À deux journées de la fin, les Héraultais ne peuvent espérer que la troisième position, et encore, il faudrait réaliser un sans faute face à Arsenal et Schalke. Qu'on se le dise, la mission s'annonce impossible pour le club de Louis Nicollin. 

En Ligue des Champions, c'est bel et bien le PSG qui fait honneur à la France. Face au Dinamo Zagreb, les Parisiens ont engrangé leur troisième victoire en quatre matches. La bande à Ancelotti s'est imposée 4-0, avec une très bonne deuxième période. Zlatan n'est pas étranger à ce résultat, lui qui a distillé 4 passes décisives à ses coéquipiers. Deuxième du groupe avec 9 points, le club francilien n'est plus qu'à une petite longueur de la qualification. Dans deux semaines, le PSG pourra valider définitivement son billet pour les huitièmes face au Dynamo Kiev. Le dernier match des poules face à Porto s'annonce comme celui qui désignera le gagnant du mini-championnat.

Le FC Porto et Malaga déjà en huitièmes

Après quatre journées de Ligue des Champions, deux clubs ont déjà validé leur ticket pour les huitièmes de finale, le FC Porto et Malaga. Sur la pelouse du Dynamo Kiev, il suffisait d'un match nul pour que la bande à Lucho Gonzalez se qualifie. 0-0, c'est désormais chose faite. Les Portugais retrouvent donc les huitièmes de finale de la LDC, stade de la compétition qu'ils n'avaient pas atteint le saison dernière.

Malaga non plus n'en était pas arrivé là en 2011-2012, et pour cause, la bande à Toulalan disputait cette année la compétition pour la première fois de son histoire. Quelle entrée en matière ! Le club espagnol n'a pas fait dans la demi-mesure, en engrangeant 3 victoires et 1 nul en 4 rencontres. Ils sont donc assurés de passer la poule, après leur match nul 1-1 face à l'AC Milan ce mardi soir. À l'instar de Porto, Malaga n'est pas encore certain de terminer à la première place. Pour cela, un match nul devrait suffire.

La Ligue des Champions et Manchester City, une histoire de désamour

Si certaines équipes sont donc qualifiées, d'autres sont au bord du gouffre, comme Manchester City. Les Citizens regretteront longtemps leur match nul 2-2 face à l'Ajax Amsterdam. En fin de match, l'arbitrage a même joué en leur défaveur, eux qui ont vu un but d'Aguero refusé injustement pour un hors-jeu inexistant, et un pénalty non sifflé sur Balotelli alors que la faute était réelle. Avec cette énième déconvenue, la bande à Mancini conserve sa dernière place du groupe, avec deux petits points au compteur. Mathématiquement, ils ne sont pas encore hors du coup pour la qualification en huitièmes. Pragmatiquement, il faudrait un miracle : des victoires face au Real Madrid et au Borussia Dortmund (qui devront encore jouer leur qualification), et un coup de pouce de l'Ajax et des Allemands. Autant être franc, si City accroche l'Europa League, ce serait déjà un petit miracle.

La saison passée, les Citizens n'étaient pas parvenus à sortir des poules, tombant, comme cette année, dans un groupe relevé, composé du Bayern Munich, du Napoli, et de Villarreal. Avec cette nouvelle déconvenue, la place de Mancini sur le banc devient de plus en plus compromise.

Des buts de folie en veux tu en voilà

Cette première partie de la quatrième journée de la Ligue des Champions a également été marquée par de somptueux buts. Face au Real Madrid, Marco Reus, le joueur du Borussia Dortmund a inscrit une superbe volée, venue se loger dans la lucarne des buts défendus par Iker Casillas. Yaya Touré n'y est pas allé de main morte non plus contre l'Ajax Amsterdam. L'Ivoirien a été l'auteur d'un fabuleux retourné, sur une passe de l'extérieur du pied de Samir Nasri. Olivier Giroud a également été à la fête, et a profité de l'opposition face à Schalke pour inscrire le premier but de sa carrière en Ligue des Champions. Il s'en souviendra d'ailleurs longtemps, lui qui a aggravé la marque d'une tête plongeante tout en finesse. En plus d'être exceptionnel, le but de Mesut Ozil a été crucial dans la course aux huitièmes de finale de la Ligue des Champions. En toute fin de match face au Borussia Dortmund, il a laissé parler son talent, inscrivant un coup franc millimétré.