José Mourinho et Nani après l'expulsion du joueur de Manchester United

Dans ce 8e de finale de haute lutte, le Real Madrid est allé arracher sa qualification sur la pelouse de Manchester United. Si José Mourinho estime que "la meilleure équipe a perdu", l'expulsion de Nani est jugée sévère par les acteurs la rencontre. 

Si le second épisode de ce 8e de finale de Ligue des champions fut moins passionnant que le premier au niveau du jeu, la victoire du Real Madrid sur la pelouse d'Old Trafford aura été marquée par l'expulsion de Nani à la 56e minute sur un pied haut qui atterrit sur les côtes d'Arbeloa. Un rouge direct pour le Portugais, jugé sévère par les protagonistes de la partie. Sir Alex Ferguson a décidé de boycotter la conférence de presse d'après match et a donné l'ordre à ses joueurs de ne pas s'exprimer à leur sortie des vestiaires.

Ce fut donc l'entraîneur adjoint de Manchester United, Mike Phelan, qui s'y est collé pour exprimer la frustration des Mancuniens  : "Nous n'avons pas compris ce qu'il s'était passé. Même le quatrième arbitre était choqué et nous l'a dit... C'est une très mauvaise décision qui a changé le cours de cette belle rencontre. Le vestiaire est détruit. Alex Ferguson est détruit. Pour preuve, c'est moi qui vous parle ce soir. Il n'est pas non plus en état de parler à l'arbitre. C'est vraiment incroyable..." 

"Comme Pepe il y'a deux ans"

Le fait que cette action fasse débat prouve qu'il est difficile d'avoir un avis tranché. Certains arguent le fait que le geste de Nani était involontaire, l'attaquant portugais voulant jouer le ballon sans intention de faire mal. Une version des faits confirmée par l'entraîneur du Real Madrid, José Mourinho : "Le jaune suffisait sûrement. Il y a contact mais ça aurait pu se solutionner autrement. Alex Ferguson est aussi dégoûté que moi il y a deux ans lorsque Pepe se fait expulser contre le Barça." 

D'autres estiment que Nani ne maîtrise pas son geste, ni l'environnement qui l'entoure. Même sans intention de faire mal, son pied dans les côtes aurait pu blesser Arbeloa. C'est en tout cas, l'avis de l'ancien joueur de Manchester United, Roy Keane qui s'est exprimé à la télévision anglaise :"Je pense que l’arbitre a fait le bon choix, explique l’ex-milieu de terrain irlandais. Tout le monde est contrarié à cause de ça et c’est plutôt malchanceux. Mais c’est un jeu dangereux. Que ce soit volontaire ou pas, ça ne compte pas. C’est un jeu dangereux, c’est carton rouge." 

"La meilleure équipe est éliminée" 

Même s'ils menaient 1-0 au moment du carton rouge, les joueurs de Manchester United peuvent regretter de ne pas avoir su conserver la maîtrise du match à 10 contre 11 dans leur stade d'Old Trafford. On peut également s'étonner de la rentrée tardive de Wayne Rooney (73e minute) tout comme la non-utlisation de Shinji Kagawa, pourtant auteur d'un triplé le week-end précédent face à Norwich en championnat. Une décision assumée par l'adjoint de Sir Alex Ferguson après le match, même s'il laisse poindre un soupçon de regret : "Au niveau tactique, nous étions bien. A 0-0 à la pause, c'était parfait. Nous avons pris la décision de mettre Kagawa et Rooney sur le banc alors qu'ils étaient prêts."

Pour José Mourinho, "le match a été très dur, très tactique en première période. Et puis c'est finalement la meilleure équipe qui est éliminée". "Nous n'avons pas bien joué et nous avons vraiment souffert même quand nous étions à dix, a-t-il expliqué après la rencontre. Nous ne méritions pas de passer mais le football est ainsi. J'attendais beaucoup plus de mes joueurs même si je félicite mon gardien Diego Lopez qui a été le meilleur joueur ce soir." 

De retour à la maison de ses premiers amours, Cristiano Ronaldo se satisfait de la qualification mais pas de sa prestation malgré son but qui donne la victoire à son équipe : "Le plus important était de gagner. Donc je suis content. Mais je suis triste pour Manchester United et d'ailleurs je n'ai pas célébré mon but par respect pour les supporters. C'est ma deuxième maison. J'ai encore eu un tel accueil, s'est réjoui l'astre portugais. Après, j'ai fait mon travail. Désormais, il faut aller pas à pas jusqu'en finale."