Eden Hazard

Michel Seydoux, le président du LOSC, a assuré qu'il ne vendrait pas le club lillois en fin de saison. En revanche, Eden Hazard disposera bien d'un bon de sortie, et ce sera le seul.

Dans un entretien accordé à L’Équipe ce samedi, le président du LOSC Michel Seydoux a révélé un secret de polichinelle à la planète football. Le Belge Eden Hazard ne sera plus Lillois la saison prochaine. Et la revente du milieu offensif renflouera considérablement les caisses des Dogues :  "Je ne vois pas pourquoi je réinvestirais 40 millions, souligne Seydoux. Si je perds Hazard, je ne perds qu’un joueur. D’immense talent, certes, mais qu’un joueur." Manchester United, Manchester City et Tottenham seraient les principaux intéressés sur le dossier. En remplacement, du côté de Lille, on évoque le nom du Sochalien Marvin Martin pour la saison prochaine. Certainement pas un transfert à 40 millions d'euros, vous en conviendrez.

"Personne d'autre n'aura de bon de sortie", Michel Seydoux

Seydoux assure qu'"il n'y aura de bons de sortie pour personne d'autre". En outre, le président du LOSC fait part de son intention de continuer de présider la destinée du club champion de France, malgré certaines rumeurs qui annonçaient le club à vendre : "Je ne discute avec personne. La probabilité que j'inaugure le stade en juillet et que j'y reste un certain nombre de saisons est très forte. Je suis très content que le club intéresse [NDLR : Des émiratis auraient fait part de leur intérêt], reprend Seydoux. Mais je n’ai jamais fait de ce club une question d’argent. J’ai un engagement pour faire grandir cette institution."  Michel Seydoux est le président du LOSC depuis avril 2002. 

Hazard en Ligue 1 : 10 date-clés pour un conte de fées

Neymar, Götze, Balotelli... Les 30 jeunes joueurs les plus chers du monde