Mamadou Niang

Chronofoot a rencontré Philippe. Le propriétaire de l'ancien numéro de téléphone de Mamadou Niang. Depuis plus d'un an, il croule sous les appels et les sollicitations. Il raconte sa drôle de nouvelle vie.

Quel est le point commun entre Philippe, 59 ans et jeune retraité d'une usine qui fabrique des aspirateurs et Mamadou Niang, l'ancien capitaine de l'Olympique de Marseille ? A priori aucun, mais les deux hommes sont étroitement liés par... le téléphone. En effet, cela fait plus d'un an que Philippe a récupéré l'ancien numéro de mobile de l'attaquant de Fenerbahçe. Depuis, son téléphone ne cesse de sonner.

Tout a commencé, l'été dernier, Philippe décide de changer de téléphone et va voir son opérateur (SFR) pour procéder au renouvellement de son abonnement. Il décide de prendre un portable "plus évolué", et change donc de numéro. Et c'est là que tout bascule. "Ça a commencé très vite. Dès le 1er jour, j'ai reçu deux ou trois coup de fil. On demandait un certain Mamadou. Puis ça a continué. Je me suis dit: 'ce gars là connait beaucoup de monde".

"J'ai pensé que ce Mamadou était peut-être un dealer"Les coups de téléphone étaient continuels et ce à toute heure de la journée et de la nuit, si bien que notre ami Philippe a même eu des soupçons sur la vie de l'ancien propriétaire du numéro: "A un moment, j'ai pensé que ce Mamadou était peut-être un dealer. Les gens m'appelaient, je leur disais que ce n'était pas Mamadou et ils raccrochaient. Même la nuit !".Ce n'est qu'au bout d'un an que Philippe a découvert la véritable identité de ce fameux Mamadou. "C'est un journaliste qui m'a appelé puis face à la situation m'a expliqué le pourquoi du comment. Du coup j'ai fais des recherches sur Internet, car je ne suis pas un fan de foot. D'ailleurs, il est musclé le garçon !".

"J'ai reçu plein de textos pour son anniversaire... plus que pour le mien !"En un peu plus d'un an de vie partagée avec Mamadou Niang, Philippe a vécu de nombreuses situations loufoques et se sent proche du joueur: "Je vis dans l'ombre de Mamadou Niang. J'ai reçu plein de textos pour son anniversaire... plus que pour le mien !" s'amuse-t-il. "Pour le Ramadan, j'ai également reçu une rafale de textos, il doit être musulman j'imagine ?! J'ai aussi eu un sms inintelligible dans une langue étrange (surement l'une des 6 langues nationales parlées au Sénégal, ndlr). Bref pas mal de petites histoires, mais jamais de filles au bout du fil, c'est dommage !".Son semi-calvaire devrait prendre fin en juillet prochain, date du prochain renouvellement de contrat avec son opérateur. Il souhaite déjà bonne chance à celui qui va récupérer le numéro: "J'en rigole d'avance". En définitive, Philippe gardera un souvenir plutôt agréable de cette double vie. Il prend les appels impromptus avec le sourire dans 90% du temps, mais il reconnait que parfois, il "craque". Enfin, il achève la conversation par ce petit mot: "Cela aurait pu être pire, j'aurais pu récupérer le numéro de Nicolas Sarkozy".

Information exclusive. Toute reproduction interdite sans mention explicite du site Chronofoot.