Cristiano Ronaldo

La rumeur envoyant Cristiano Ronaldo au Paris Saint-Germain dans un futur proche ne cesse d'enfler depuis quelques jours. Si elle venait à se confirmer, voici quelques bonnes raisons de voir la superstar portugaise rallier la Ligue 1.

Cristiano Ronaldo au PSG ! Annoncer cela à un amateur de football il y a 18 mois était lui garantir un fou rire de quelques minutes. Depuis, Qatar Sport Investments (QSI) est passé par là, et tout ce qui relevait de l'utopie, est entré dans le domaine du très possible pour le club de la capitale. Ronaldo qui atterrit à Paris serait l'équivalent de l'entrée d'une superproduction hollywoodienne dans le Box-Office. En voici cinq raisons.

1. Pour voir la cohabitation Ronaldo-Ibrahimovic dans un même club

La planète football dans sa quasi-totalité, serait sans doute curieuse de voir ce que pourrait donner la présence de deux tels égos, sous un même maillot.

Première hypothèse : Artistes associés Ibracadabra et CR7 régalent par des gestes techniques de grande classe, mettent leur talent d'un autre monde au service du collectif et défient les statistiques toutes époques confondues. Un bonheur pour les fans de ballon rond en général, et pour les fidèles du du Parc des Princes en particulier.

Deuxième hypothèse : Les deux superstars s'entre-déchirent par médias interposés, car il n'y a de place que pour un seul roi dans un Royaume. Du coup Ibrahimovic et Ronaldo ne sont pas coéquipiers mais concurrents, et s'ignorent ostensiblement  sur le terrain. Le Suédois et le Portugais nous revisiteraient là les plus grandes rivalités internes du sport. Un genre de Prost-Senna, O'Neal-Bryant ou encore Armstrong-Contador à la sauce football.

2. Pour voir quel accueil sera réservé par les stades de Ligue 1 à Ronaldo

"On me siffle car je suis beau, riche et un grand joueur. C'est parce qu'ils sont jaloux. Je n'ai pas d'autres explications." Telle était la leçon d'égocentrisme donnée par Cristiano Ronaldo après un match de C1 sur le terrain du Dynamo Zagreb, où chacune de ses prises de balle fut accompagnée d'une bordée de sifflets et autres noms d'oiseaux. Qu'en serait-il en France ? Le public français, grand seigneur, s'incline devant le talent du Ballon d'Or 2008 et lui réserve une standing ovation à chacune de ses prestations cinq étoiles ? Ou au contraire, CR7 devient la nouvelle tête de Turc de L1, cible des quolibets car son principal tort est d'être un golden boy comme Beckham en son temps. Vu le traitement réservé à un Yoann Gourcuff auparavant (qui est loin d'être aussi provocateur voire pour certains, antipathique que Ronaldo), l'heure n'est pas à l'optimisme.

3. Pour voir si le PSG va migrer au Parc des Princes à cause de la communauté Portugaise ? 

Ce n'est un secret pour personne, depuis les années 60, la communauté portugaise est fortement présente en Île-de-France. Voir la plus grande vedette du pays poser ses valises du côté de Paris garantirait une hausse des abonnements pour le club francilien et représenterait une formidable opération en terme de merchandising (comme si le statut d'icône du football mondial de Ronaldo n'était pas suffisant...). Seul hic, avec sa capacité de 45 000 places, la mythique enceinte de la Porte d'Auteuil est bien sympathique, mais il risque de ne pas y avoir de place pour tout le monde. Alors à moins de privatiser le Parc pour les fans de Ronaldo, en le renommant Estadio Sagres ou Superbock Stadium, opération de naming oblige, le PSG serait contraint de construire un écrin de plus grande capacité. Mais n'est-ce pas là l'un des rêves de Nasser Al-Khelaïfi et QSI ?

4. Pour ravir les Guignols, Paganelli, Le petit journal...

Depuis plusieurs semaines, la marionnette de Ztatan Ibrahimovic fait un véritable tabac dans les Guignols de l'info sur Canal +. Un avatar qui amuse jusqu'au principal intéressé comme l'a montré l'émission Téléfoot dimanche dernier. Donc imaginer un pantin de Ronaldo à l'égo survitaminé et toujours en train de gominer sa chevelure, ça devrait "Ronaldonner" non ? Puis avec Laurent Paganelli, le "monsieur terrain" de Canal +, ils auront toujours le temps de discuter UV entre deux mi-temps lors de la grande affiche de la chaîne cryptée dimanche soir. Enfin, suivre les aventures du capitaine de la Seleçao au Camp des loges, au Parc des princes et ailleurs, sous l’œil avisé et décalé du Petit Journal de Yann Barthès... un carton assuré.

5. Pour mater Irina Shayk dans la tribune présidentielle... 

Helena Seger (Ibrahimovic), Chiara Picone (Pastore), Emilie Nef Naf (Ménez), Maxine de Wit (Van der Wiel)... Niveau WAGS, le PSG a pas mal recruté ces derniers mois. Mais avec l'éventuelle arrivée d'Irina Shayk dans les pas de Ronaldo, c'est également une pointure internationale qui intégrerait la team des femmes et copines des joueurs du club double champion de France. Le top model russe de 26 ans pourrait même postuler directement au brassard de capitaine de l'équipe. Car elle possède tous les atouts pour créer l'effervescence dans la tribune présidentielle du Parc.