Massimiliano Allegri

Massimiliano Allegri, l'entraîneur du Milan AC, refuse de jeter l'éponge en ce qui concerne la lutte pour le Scudetto qui oppose les siens à la Juventus Turin, même si la Vieille Dame mène désormais,les débats avec un point d'avance. Après la défaite de ce week-end à domicile contre la Fiorentina (2-1), les Rossoneri doivent absolument se ressaisir, ce mardi soir, sur la pelouse du Chievo Vérone.

La Juventus Turin est désormais leader de Serie A, après sa victoire 2-0 contre Palerme. Elle devance le Milan AC d'un point. Un point, à priori, ce n'est pas grand chose. Sauf que moralement, il compte double, et pas dans le même sens, dans les têtes respectives des deux équipes. En effet, il y a à peine une dizaine de jours, les Rossoneri menaient les Bianconeri de 4 points, et semblaient aux yeux de tous promis à un 2e scudetto d'affilée. 

"Il y a trop de négativité autour de nous" ; Massimiliano Allegri

Mais un nul 1-1 à Catane, suivi d'une défaite à domicile 2-1 ce samedi contre la Fiorentina ("redoutable" 15e de Serie A) a finalement coûté la tête de la Serie A à Zlatan Ibrahimovic et aux siens. En conférence de presse, Massimiliano Allegri, leur entraîneur, a voulu se montrer rassurant, alors que ce mardi ses joueurs seront attendus pour un déplacement sur la pelouse du Chievo Vérone : "Le climat autour de nous est trop négatif. C'est excessif de dire que la Juventus est invincible (pourtant, l'équipe entraînée par Antonio Conte est encore invaincue cette saison) et qu'elle a déjà gagné ce Scudetto. Certes, les Bianconeri ont leur destin entre leurs mains. Mais la route est encore longue. Il pleut des critiques en rafale contre nous, mais on a encore beaucoup de chances de gagner ce Scudetto. Il manque encore 7 journées avant la fin du championnat. Si la Juve avait encore toutes ses chances quand elle était derrière nous de deux points, maintenant que nous sommes derrière elle d'un point, on en a aussi énormément".

Le coach est revenu sur la défaite surprenante contre la Fiorentina : "Nous avons payé nos efforts physiques faits contre la Barça (élimination après une défaite 3-1 au Camp Nou au quart de finale retour de la C1, mardi dernier). Nous avons joué samedi à 15h sous une température assez élevée. Nous avons chuté, cela peut arriver. Nous devons analyser la situation et repartir de l'avant".

Les absences, une constante des Rossoneri cette année

L'infirmerie lombarde, et c'est une constante cette saison, ne désemplit pas. Allegri fait le point sur la situation sanitaire du Milan à la veille du déplacement capital sur les terres du Chievo Vérone : "Nesta et Antonini devraient être disponibles. Nous verrons comment se sentent Van Bommel et Boateng, même si ce dernier ne s'entraîne pas avec le groupe depuis 4 jours. C'est justement à cause de nos blessés que ce sont toujours les mêmes qui ont joué dernièrement. Maintenant, une certaine fatigue se fait ressentir. C'est normal. Quant au retour d'Antonio Cassano, c'est avant tout une bonne nouvelle sur le plan humain, avant de l'être sur le plan sportif. C'est un grand joueur et j'espère qu'il fera de grandes choses en cette fin de saison".

Antonio Cassano pas encore prêt à être titularisé

Par contre, et assez logiquement, Allegri exclut que le natif de Bari soit titularisé demain : "Les footballeurs ne sont pas des mobylettes. Cassano a été arrêté 5 mois (en raison de ses problèmes cardiaques dont nous avons déjà parlé à maintes reprises) et on ne peut pas penser démarrer son moteur et repartir tout de suite comme si de rien n'était".   

Milan AC : Allegri, "Nous devons nous ressaisir"

Juventus Turin : Andrea Pirlo, "Tout dépend de nous"

Ronaldo, Diaby, Van Basten, Pato... Ces joueurs au physique de cristal