Taye Taiwo

Taye Taiwo semble être, de son propre aveu, sur le point de quitter le Milan AC. Un retour à l'OM serait loin de lui déplaire.

Son agent a beau avoir déclaré récemment que son poulain entendait rester et s'imposer au Milan AC, il semblerait que les passages à répétition sur le banc et en tribunes aient eu raison de la volonté de Taye Taiwo. "Je suis triste. Je souffre tous les jours parce que je ne joue pas", déclare-t-il dans L’Équipe. "J'ai signé ici pour jouer, et en fait je n'ai joué que 6 matches (et de manière peu convaincante, d'après les observateurs et les tifosi)".

Taiwo la girouette

Comme le rappelle France Football de son côté, le Nigérian était il y a peu de temps encore confiant et n'envisageait pas une seconde de quitter les Rossoneri : "Beaucoup se demandent pourquoi je ne joue pas. Même ici, les gars m'affirment après l'entraînement qu'ils ne comprennent pas pourquoi je ne suis pas sur le terrain le week-end. Ils me disent : "Taye, tu peux faire la différence, tu peux monter, faire des centres, marquer..." Je leur réponds que ce n'est pas grave. Et je m'entraîne. Même si je ne joue pas beaucoup aujourd'hui, peut-être que je serai le numéro un l'année prochaine. Je travaille dur. Petit à petit, ça va revenir".

"Allegri parle italien trop vite"

Le son de cloche est aujourd'hui diamétralement différent : "Je ne comprends pas comment fonctionnent les choses en Italie, des fois je finis même en tribunes, alors que j'ai besoin de jouer, notamment à cause de mes caractéristiques physiques. Allegri n'a pas confiance en moi, sinon il me ferait jouer. Je n'ai aucun problème avec lui, ni avec personne. Je ne lui ai jamais demandé d'explications et je ne sais pas comment il est. Et puis, il parle italien trop vite et je ne comprends rien". Dans la suite de son interview, le latéral déplore la dureté des entraînements et le peu de jours de repos accordés aux joueurs. "Rester dans ces conditions, c'est indigne de moi, même si je suis à Milan". Et si Taiwo découvrait simplement qu'il n'était pas taillé pour le haut niveau, au contraire de son orgueil et de sa confiance en soi ? 

"Marseille ? J'y retournerai dès demain"

Et dire que le joueur, vendu comme un "nouveau Maicon" par les médias transalpins - on se demande par quel tour de passe passe - a tourné le dos au Real Madrid pour rejoindre l'Italie cet été. Désormais, un retour à l'OM ne serait pas pour lui déplaire : "J'y retourne dès demain si je peux. Je suis content qu'ils se soient qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Anigo est comme un père pour moi, et M'Bia est mon meilleur ami. Et parfois, je regarde des DVD du temps où je jouais à Marseille". Sans vouloir lui faire offense, il ne devrait pas être regretté à Milan, où même le vieillissant Zambrotta et le limité Antonini fournissent des prestations bien meilleures que les siennes sur le côté gauche de la défense lombarde. Ce qui en dit long sur l'impact de Taiwo sur la Serie A.