Younès Belhanda

Le match entre Montpellier et l'OM revêt un enjeu plus important qu'habituellement. Et cela se ressent dans les déclarations d'avant match des protagonistes, plus incisives cette saison.

Ce n'est ni un clasico, ni un véritable derby mais le match Montpellier-OM de ce samedi a une saveur particulière. Montpellier a l'occasion de prendre 12 points d'avance sur Marseille, qui débute une semaine décisive (l'OM jouera ensuite contre l'Olympiakos et le PSG). Et les acteurs de ce choc ne-look ne veulent rien lâcher comme en témoignent les déclarations d'avant-match. Plusieurs joueurs marseillais, mais aussi l'entraîneur Didier Deschamps ont décrit Montpellier comme une équipe "agressive".

"C'est le derby du Sud"

Ce qui a beaucoup agacé le milieu de terrain héraultais Younès Belhanda qui met la pression sur un adversaire, très en retard sur ses objectifs initiaux (malgré trois victoires de rang, l'OM n'est que 8ème) : "On n’a rien à prouver à personne. On est là pour faire notre bonhomme de chemin. Je vois qu’il y a des joueurs de l’OM qui disent qu’on est une équipe agressive. S’ils veulent parler, il faudra qu’ils viennent le prouver sur le terrain. On n’a rien à envier à personne. On s’occupera d’eux. C’est le derby du Sud. C’est à Marseille de nous prouver quelque chose comme ils sont derrière nous au classement. On est un petit club, ils sont Marseille. A eux de nous prouver ce qu’ils savent faire."