Quel nom portera le Stade Vélodrome, une fois rénové ? Chronofoot a eu des idées pour les supporteurs de l'OM

Le Stade Vélodrome changera prochainement de nom et succombera à la mode très lucrative du naming. La rédaction de Chronofoot s'est creusé les méninges pour vous trouver quelques noms insolites qui feraient bonne figure sur le Vieux-Port.

Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille, l'a promis, il sera "très attentif" au nom de la marque qui sera accolée au Vélodrome. Il devra être "aussi prestigieux" et également "rapporter le plus d'argent". Projet ambitieux donc, mais pour le moment aucun nom n'a filtré. C'est là que la rédaction de Chronofoot intervient. On a trouvé des petits noms sympas à coller au Vél. Second degré exigé.

- Le Quick Stadium: Sponsor officiel du club, la marque belge serait un parfait complément alimentaire (dans tous les sens du terme). Il suffit de se balader sur le Vieux-Port pour voir déjà une franchise du fast-food du plat pays aux couleurs du club phocéen. Enfin dernier argument de poids, Quick est passé sous pavillon français en 2007. De quoi réjouir Arnaud Montebourg, fervent partisan du "Made in France". On ne fera pas de vanne sur Gignac, c'est bien trop facile.

- La Geox Arena: Nike, Puma, adidas, Reebok... Les équipementiers sportifs sont légion dans le foot. Alors pourquoi ne pas sortir des sentiers battus et être responsable avec Geox: la chaussure qui respire. Une vraie bouffée d'oxygène dans ce monde trop capitaliste ! Sans compter qu'après une heure et demi d'effort, avoir quelques aérations sous la semelle, ce n'est pas un luxe. N'est-ce pas monsieur l'intendant ?!

- Le IKEA Stadium: Le foot, c'est avoir un projet sportif que l'on construit petit à petit, pièce par pièce en suivant un mode d'emploi bien précis. Et puis quand on n'a pas trop d'idée, on va chercher là où tout le monde va chercher. Finalement ça donne souvent des équipes qui se ressemblent où les joueurs/entraîneurs filent de club en club sans trop savoir ce qu'ils font là. Finalement, monter une équipe en bois, ce n'est pas si difficile. Et cette fois, ce ne sont pas les Suédois qui ont inventé ça.

- Le TomTom Stadium: Parfois, on n'a pas du mal à trouver son chemin. Sur un terrain comme en dehors. Pour Loïc Rémy, c'est le chemin des filets qui semble être introuvable. Pour d'autres, comme à l'époque un certain Julien Rodriguez, celui de l'infirmerie semble être bien connu. Seule déception, Taye Taiwo parti, on ne pourra profiter de l'avertisseur de radar, vous savez celui qui flashe les bolides les plus rapides...

- La QNB Arena: Et si les généreux Qataris dénouaient quelque peu les cordons de leur bourse pour sponsoriser l'autre club populaire de l'Hexagone. La Qatar National Bank Arena ça ferait quand même mauvais genre surtout depuis que l'ennemi intime parisien est passé sous le joug de la famille Al-Thani. A moins que ce ne soit qu'une provocation de plus ? Tout cela commence à devenir "un peu trop fiscal" comme dirait Leonardo.

- Le Apple Stadium: Imaginez un peu un stade où tout est plus simple, plus ergonomique et dans lequel tout peut se résoudre grâce à une simple application. Plus besoin de pétard avec l'appli "iPétard", tout aussi bruyant mais moins dangereux. Plus besoin de fumigènes d'apprendre les chants de supporteurs avec l'appli "iFan". Ou encore, l'appli "iSifflet" qui permet de huer son joueur honni sans s'égosiller. Soit vous avez un Apple Stadium, soit vous n'avez pas d'Apple Stadium.

- Hansaplast Arena / Mercurochrome Stadium: Rodriguez, Gignac, Diawara, Rémy, Ayew... On ne compte plus les séances à l'infirmerie marseillaise. On le sait, le corps d'un footballeur est son outil de travail, il faut donc en prendre soin. Et qui mieux que Mercurochrome, le pansement des héros, pour bichonner nos Phocéens favoris ?

- La Khamo Arena: Les temps sont durs et parfois, il faut revoir ses ambitions à la baisse. Les marques n'ont spécialement envie d'investir dans un club qui ne souhaite pas lui même faire les efforts financiers nécessaires. Du coup, ce sont des sponsors de seconde zone qu'on finit par avoir. Et là, c'est le malin, Mathieu Valbuena et ses caleçons multicolores qui font recette. On a les sponsors qu'on mérite. 

- La MegaDrive Arena: L'heure est aux hypsters. A la récup. Aux Oldies. Alors quand on nous bassine avec le nouvel iPad et la prochaine XBox 720, pourquoi ne pas prendre tout le monde à contre-pied et revenir aux basiques. Une bonne vieille MegaDrive sur fond de Street of Rage. Prends-ça Tim Cook !