Stanislas Wawrinka

Stanislas Wawrinka a remporté le premier titre majeur de sa carrière en dominant Rafael Nadal dimanche. Blessé, l'Espagnol n'a pas réussi à rejoindre Pete Sampras au palmarès.  

Un Suisse vient de remporter un tournoi du Grand Chelem. Pour une fois, ce n'est pas Roger Federer mais son compatriote Stanislas Wawrinka. "Le Suisse qui perd" comme il avait l'habitude de se définir lorsque Federer était au sommet a remporté son premier titre majeur en remportant l'Open d'Australie (6-3, 6-2, 3-6, 6-3).

Un premier set exceptionnel

A bientôt 29 ans, le Suisse a tout vécu dans cette finale. D'abord souverain et largement dominateur au premier set, le huitième joueur mondial a joué comme dans un rêve enchaînant les coups gagnants. Mais au début du deuxième set, Rafael Nadal s'est blessé au dos et a été tout proche de l'abandon. Malgré un physique chancelant et une intervention médicale hors du court, le numéro un mondial a tout de même réussi à accrocher le troisième set pour continuer à y croire et rejoindre Pete Sampras dans l'histoire du tennis avec un 14e titre majeur. 

Wawrinka montre l'exemple 

Mails l'invraisemblable retour n'a jamais eu lieu. Wawrinka a repris le jeu en main pour s'imposer finalement en quatre sets Le Vaudois devient le premier joueur depuis 1993 à battre les numéro un et deux mondiaux dans un Grand Chelem. Il deviendra troisième mondial à partir de lundi. Un exploit qui risque bien de décomplexer les autres joueurs face à Nadal et Djokovic. C'est maintenant à Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils de prendre exemple sur le Suisse.