Portugal, Liga : Le plan anti-Hulk n'a pas marché

Face au FC Porto, le SL Benfica de Jorge Jesus a sombré. L'entraîneur du club encarnado avait pourtant conçu un plan pour freiner le trident offensif portista, en particulier Hulk.

Dès le départ, le clássico s'est mal annoncé pour le SL Benfica. Durant le trajet menant les joueurs au Estádio do Dragão, l'autobus du club de Lisbonne a été atteint par trois pierres et par une balle de golf que nous retrouverons un peu plus tard dans le stade. Au final, le bilan est d'une vitre brisée et de deux interpellés.

Face au FC Porto, Jorge Jesus a présenté une équipe totalement inédite cette saison. David Luiz a été appelé du côté gauche pour tenter de freiner Hulk. Toutefois, la tactique de l'entraîneur a été un véritable fracas car c'est du côté gauche que sont nés la majorité des buts du FCP. Mais Jorge Jesus ne s'est pas arrêté là puisqu'il a abdiqué de Saviola en attaque pour renforcer un milieu de terrain composé par Javi Garcia, Coentrão, Carlos Martins, Aimar et Salvio. Alan Kardec a été laissé seul en attaque et n'a absolument rien pu faire.

Déjà fragilisée dans les derniers instants du match face à Lyon, la défense encarnada n'a pas tardé à montrer des signes de faiblesse. Le duel Hulk-David Luiz paraissait équilibré mais il n'aura fallu que quelques minutes pour que o incrível surpasse le défenseur brésilien et donne le premier caviar à Varela. Là, Benfica a de nouveau vacillé notamment du côté gauche où David Luiz a été contre-performant. En 30 minutes, Benfica perdait déjà trois à zéro...

L'équipe du Benfica n'a jamais pu réagir et résister à la pression azul e branca, très soutenue par le public. Le soutien des supporters a parfois même dépassé les limites puisque plusieurs balles de golf ont été lancées sur la pelouse et Roberto a même été atteint par l'une d'elles. Un poulet a même été lancé sur les buts du portier espagnol... Face à tous ces éléments, les joueurs de Lisbonne ont sombré. Luisão, le capitaine, a aussi perdu la tête à la 66ème minute en donnant un coup de coude à Guarín. Déjà mal en point à onze, les encarnados ont cessé d'exister à dix. Personne n'a réussi à arrêter Hulk, ni même le changement tactique apporté par Jesus en deuxième mi-temps où Coentrão a repris sa position naturelle. L'arrière Portugais a dû commettre un penalty pour le stopper. Quelques instants plus tard, Hulk inscrivait un 5ème but.

Ce soir, du côté du Benfica, rien n'a fonctionné. L'entraîneur a échoué dans ses choix tactiques. Les joueurs ont été aux abonnés absents. Au bout de seulement dix journées de championnat, les lisboètes accusent déjà dix points de retard sur les dragões. La passation semble déjà amorcée.