Tottenham bat Manchester United 3-2, Villas-Boas explose de joie

Le programme de Premier League ce samedi s'annonçait alléchant. Après un Arsenal - Chelsea de toute beauté, les autres rencontres ont été riches en spectacle. Tottenham s'est imposé à Old Trafford 3-2, Liverpool a enfin démarré sa saison, et City a peiné à Fulham.

Incroyable spectacle à Old Trafford. Dans l'une des affiches de la sixième journée de Premier League, les Spurs ont dominé les Red Devils, qui perdent donc leur deuxième place au profit d'Everton. Tottenham remonte à la cinquième place.

Tottenham gagne à la surprise générale

Avant le match, peu de monde aurait misé sur une victoire londonienne. Pourtant, la bande à Villas-Boas a créé la sensation en dominant Manchester United 3-2. Dès l'entame de match les Spurs ont pris les choses en main. À la deuxième minute, Vertonghen a tenté un raid dans la défense mancunienne. Pas inquiété par la Evra et ses collègues, il a tranquillement armé une frappe qui a trompé Lindegaard. À la 32e, les Spurs corsent l'addition par l'intermédiaire de Gareth Bale. Après une course dès 30 mètres, le Galois s'infiltre dans la surface et fait parler la poudre. 2-0.

L'équipe de Gallas a globalement dominé la première période, bien regroupée dans ses trente mètres. Manchester United pratique un jeu amorphe, mais va pourtant sonner la révolte, notamment dynamité par l'entrée en jeu de Rooney. L'Anglais centre parfaitement pour Nani à la 51e qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets. Après, la partie s'emballe, et durant la minute suivant la réduction du score, Dempsey va crucifier les mancuniens en reprenant une balle repoussée par le portier adverse. Plus dans la réaction que dans la réaction, une minute après Kagawa réduit l'écart, d'une frappe du droit dans la surface de réparation. 

ManU va ensuite multiplier les occasions, notamment une frappe de Rooney qui trouve le poteau à la 61e. Brad Friedel livre lui une prestation de très haut niveau, et sauve son équipe à plusieurs reprises. De quoi faire encore plus d'ombre à Lloris, resté sur le banc. Finalement, les Spurs s'imposent 3-2, une première victoire à Old Trafford depuis 1989. En enchainant trois succès de suite, l'équipe de Villas-Boas remonte à la cinquième place du classement. Les Mancuniens rétrogradent eux à la troisième place.

Liverpool lance enfin sa saison

Il aura finalement fallu attendre six journées de Premier League pour voir enfin gagner Liverpool. Après deux matches nuls et trois défaites, les Reds ont enfin lancé leur saison. Et c'est Suarez qui a sonné la révolte, en inscrivant un triplé face à Norwich. 18e avec trois points, les coéquipiers de Barnett ont toutefois réussi à inscrire deux buts, grâce à Morison et Holt. Insuffisant tout de même. Liverpool s'impose finalement 5-2 avec des buts de Gerrard et Sahin. Les Reds remontent à la 14e place du classement, à deux points de la zone rouge.

À Fulham, la tâche a été plus rude pour Manchester City. Rapidement menés au score, les hommes de Mancini ont su réagir par l'intermédiaire de Sergio Agüero peu avant la mi-temps. En fin de match, Dzeko a offert les trois points aux Citizens, sur son premier ballon du match, trompant Schwarzer d'une frappe en pleine lucarne. City met donc fin à une série de trois matches consécutifs sans victoire, toutes compétitions confondues. Avec ce succès, la bande à Balotelli pointe à la quatrième place au classement, avec douze points.

Dans les autres matches, Everton a dominé Southampton 3-1, grâce à un doublé de Jelavic. Les Toffees pointent à une étonnante deuxième place au classement, avec 13 points pris en six rencontres. Demba Ba à quant à lui briller avec Newcastle, en inscrivant un doublé. Insuffisant, puisque Reading a réussi à les tenir en échec 2-2. Avec un doublé de Peter Crouch, Stoke City a dominé Swansea 2-0. Finalement, Sunderland s'est imposé 1-0 face à Wigan, grâce à une réalisation de Fletcher.