Zlatan effrayé par Hollande

Zlatan Ibrahimovic n'a toujours pas signé au PSG. Il semblerait que l'attaquant suédois redouterait la nouvelle loi que François Hollande souhaiterait appliquer. Football et politique, encore une fois liés...

Zlatan Ibrahimovic est tout proche de signer au PSG. Son agent a été vu au Parc vendredi, les contacts se multiplient, et même son ami Thiago Silva a d'ores et déjà signé son contrat avec le PSG. Mais un problème subsiste : l'attaquant suédois redouterait la nouvelle loi de François Hollande, d'imposer à hauteur de 75% les revenus de plus d'un millions d'euros par an, d'après Sport Mediaset, RTL, et L’Équipe.

Mino Raiola : "Une rémunération garantie fixe, quelle que soit la loi française, en net d'impôt sur tout son contrat"

L'agent de Zlatan travaille pour que le PSG finisse par céder et accepte de payer les impôts du joueur si une telle loi venait à être appliquée en France. L'attaquant suédois ne souhaiterait en aucun cas signer au club de la capitale s'il était obligé de payer de tels impôts : "Une rémunération garantie fixe, quelle que soit la loi française, en net d'impôt sur tout son contrat (...) Paris travaille donc à une simulation totale sur trois ans de ce que changerait cette taxation. (...) 'Ibra' demande des garanties absolues," désire Mino Raiola. Mais les positions des dirigeants politiques ont été atténuées, et on a même parlé d'étudier au cas par cas les situations des sportifs ou artistes. A ce propos, le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, s'est exprimé dans le Nouvel Observateur, "laissant entendre que cette taxation ne constituerait pas une tranche d'impôts supplémentaire mais plutôt une contribution, qu'il n'y aurait donc pas de passage brutal de 45 à 75%, et qu'elle serait limitée dans le temps ou durable" . Tout paraît encore bien vague, même si l'objectif principal serait de taxer les talents sans toutefois les faire fuir... Affaire à suivre donc...