Nenê

Peu à peu, Nenê semble retrouver son niveau en cette fin de saison. Et cela n'est certainement pas dû au hasard mais plutôt au soutien de ses coéquipiers et de son entraineur, qui n'hésite pas à le comparer à David Ginola.

Le but inscrit lors du match du PSG contre Angers en demi-finale de Coupe de France (3-1), mercredi, est venu confirmer l'impression laissée par Nenê depuis quelques matches. Le Brésilien est en train de revenir au niveau qui était le sien lors de la première moitié de la saison au cours de laquelle il avait inscrit 13 buts. D'ailleurs, le Paris Saint-Germain se porte mieux qu'il y a quelques semaines. Coïncidence ? Peut-être pas...

Et si le Brésilien brille de nouveau, ce n'est certainement pas dû au simple fait du hasard. Antoine Kombouaré s'est attelé à redonner confiance à son joueur en le réconfortant malgré les critiques qui s'abattaient sur lui et les conflits avec ses coéquipiers, révèle L'Équipe. Il lui a également demandé de simplifier son jeu et de jouer plus avec ses coéquipiers, ce qu'il a fait et qu'il continue à faire sans pour autant se priver d'un geste de grande classe de temps à autre. Par ailleurs, Robin Leproux et Claude Makelele lui ont aussi demandé d'être plus collectif. 

Nenê soutenu par ses coéquipiers

"Il y a des joueurs comme ça, dès qu'ils arrivent sur un terrain, ils pensent qu'ils peuvent régler tous les problèmes, être le sauveur, a expliqué Kombouaré. Il me rappelle David Ginola. Ce sont des mecs attachants, mais à qui il faut savoir dire les choses de temps en temps." Une comparaison flatteuse que l'ancien Monégasque appréciera très certainement.

Enfin, si Nenê semblait s'être mis une partie du vestiaire à dos, il semble que cela ne soit plus le cas aujourd'hui. L'ensemble de l'effectif l'a soutenu. "Nenê nous a vraiment porté pendant six mois. On a toujours eu confiance. On s'est réunis, on s'est parlé pour lui dire qu'on croyait en lui", a raconté Grégory Coupet. Grâce à ça, le PSG peut espérer accrocher la Ligue des Champions en fin de saison. Un espoir qui n'aurait sans doute pas été permis sans un bon Nenê.