Salvatore Sirigu, à fond dans le projet parisien

Si derrière, le PSG tient la baraque, c'est aussi et surtout grâce à lui, Salvatore Sirigu. L'international italien s'est livré sur son projet parisien, mais aussi sur l'effectif de la capitale et forcément sur le Zlat'.

Salvatore Sirigu est peut-être l'une des recrues les moins clinquantes depuis l'arrivée des Qataris, et pourtant, c'est en partie à lui que le PSG doit les bons résultats de cette nouvelle ère. En pilier, en dernier rempart, l'international italien a gagné un véritable statut de numéro 1, aussi bien dans les buts que dans les vestiaires. Ce dernier a livré quelques informations sur l'effectif parisien.

"Ibra m’a même avoué qu’il a trouvé des défenseurs capables de le mettre physiquement en difficulté"

Comme s'il fallait constamment prouver que la Ligue 1 était au niveau des autres, impossible d'interviewer un Parisien ère qatarie sans mentionner la valeur de ce championnat. D'ailleurs, même Zlatan Ibrahimovic aurait été mis à mal par les défenseurs français, a déclaré Sirigu dans la Gazzetta Dello Sport. "Ibra m’a même avoué qu’il a trouvé des défenseurs capables de le mettre physiquement en difficulté." Fin connaisseur de la Ligue 1, l'international italien a repéré quelques joueurs qu'il estime dangereux. "Contre nous, tous les adversaires deviennent des bêtes féroces. Et puis il y a des joueurs de qualité, comme Capoue, Obraniak, Aliadière et Gignac."

Toutefois, le Parisien ne trouve pas que la Serie A soit sur la pente descendante. "Certaines équipes ont perdu des éléments importants, mais ça reste un championnat difficile, tactique et fascinant. Il n’y a pas de déclin. Il y a des équipes comme la Juve, qui a fait son retour en Coupe d’Europe, et Naples qui grandit également, sans Lavezzi." Alors non, pour lui, partir pour la France ne veut pas dire qu'il fuit le niveau de la Serie A, mais plutôt qu'il est intéressé par le projet du PSG. "Leonardo m’a fait comprendre que le PSG était une belle opportunité pour ma carrière. A Palerme, j’étais un peu bloqué. Mais j’ai encore des amis. Je me sens bien ici. Je suis à 100% dans le projet du PSG et mon sentiment est que Leonardo ne veut pas me laisser partir."

D'ailleurs, l'Italien n'a pas manqué d'évoquer un futur intéressé par le projet parisien, Daniele de Rossi, un joueur qu'il connaît bien. "Il est normal que son nom soit évoqué puisque notre projet est ambitieux. Il serait parfait à Paris, mais pour le faire quitter Rome, il lui faudrait une grande motivation, autre que financière. C’est un des derniers joueurs sentimentaux. Nous l’accueillerions à bras ouverts."