Zlatan Ibrahimovic, l'homme au quatre passes décisives

Expulsé le week-end dernier, décisif en Ligue des Champions ce mardi, Zlatan Ibrahimovic a bien rebondi. Le Suédois est revenu dans la presse sur son expulsion et son match.

Zlatan Ibrahimovic sait être aussi généreux dans ses interventions musclées que dans ses passes. En une semaine, l'international suédois en a donné les preuves. Acclamé par le public du Parc, le Parisien a tenu à demander des excuses pour la défaite du week-end dernier et a voulu montrer que le club était capable de vite remonter la pente.

"Peu importent mes quatre passes décisives"

Souvent accusé d'être trop perso et de n'en faire qu'à sa tête, il n'aura fallu qu'un seul et unique match pour démontrer que le Suédois n'avait pas comme unique objectif de marquer à tout prix mais bel et bien d'aider son équipe à glaner les trois points. "J’essaie toujours de créer des situations qui peuvent amener un but, que ce soit pour moi-même ou pour mon équipe. C’est ce que j’ai réussi à faire cette fois et cela a permis d’emporter la décision finale. Je n’ai pas marqué mais j’ai aidé mon équipe à le faire, donc je suis très content. Peu importent mes quatre passes décisives… L’important, c’était de gagner le match."

Car si Zlatan a été au-dessus du lot ce mardi, c'est peut-être aussi parce qu'il avait à cœur de se faire pardonner, après son expulsion qu'il a jugé injustifiée. "Ce n’est pas intentionnel. Je regarde le ballon du début à la fin de l’action et lorsque je vois le gardien, c’est trop tard. C’est juste que je ne vois pas la sortie du gardien et c’est impressionnant car je le touche alors que je suis lancé à grande vitesse." Mais la phrase que l'on retiendra est la suivante : "Cela peut paraître brutal bien sûr, mais les gens savent que je ne suis pas un joueur dur." Pas sûr au vu de la vitesse à laquelle son premier high kick s'est propagé sur le web...