Marco Verratti sur les épaules du buteur du PSG, Zlatan Ibrahimovic

La petite perle du recrutement parisien fait l'unanimité depuis son arrivée en France. Les supporteurs l'adorent, les médias l'encensent et ses coéquipiers le couvent. Pourquoi aime-t-on tant ce Marco Verratti ?

Marco Verratti, c'est un concentré de talent et de jeunesse. 1m65 mais du feu dans les jambes et de la glace dans la tête. Dépositaire du jeu du PSG, l'international italien de 19 ans encore (il fêtera ses 20 piges le 5 novembre prochain) est bourré de qualités. Ce n'est donc pas surprenant que les deux nouvelles stars du club parisien, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva, aient pris sous leurs ailes, la prochaine étoile du Parc.

"Je n’ai pas d’autre choix que d'écouter Zlatan"

"Ibrahimovic et Thiago Silva sont en train de me faire beaucoup progresser", révèle-t-il dans les colonnes de L'Équipe. Il poursuit sur RMC: "Quand Thiago Silva est arrivé au club, il m’a tout de suite pris sous son aile". Alors qu'on peut imaginer Zlatan plutôt renfermé et imbu de sa personne, l'ancien joueur de Pescara clame la gentillesse et la sollicitude du Suédois: "C’est quelqu’un d’impressionnant pour ses qualités sur le terrain mais aussi dans la vie. Il me conseille souvent et moi, je n’ai pas d’autre choix que de l’écouter parce que c’est une personne qui a tout connu dans sa carrière. En Italie, tout le monde parle de lui… peut-être même trop !".

Celui qui a découvert la première division le 11 août dernier s'extasie de pouvoir évoluer et progresser auprès de joueurs qui ont déjà (presque) tout gagné: "Je ne sais pas si vous imaginez mais avoir des stars comme Silva ou Zlatan dans le vestiaire, c’est vraiment quelque chose. Pour un jeune comme moi, écouter les conseils de joueurs comme Ibrahimovic ou Thiago Silva, ce n’est que du plus. Ces joueurs me permettent de m’améliorer, de devenir plus fort."

Ses idoles: Pirlo, De Rossi, Xavi et Iniesta. Rien que ça. 

Zlatan et Silva n'ont pas été les seuls à succomber aux yeux bleus de l'Abruzzais. Le Parc des Princes scande régulièrement le nom de Marco Verratti. "C’est une énorme joie, une grande satisfaction. La ferveur des supporters du Parc me donne envie de me transcender pour eux. Nous sommes redevables envers les supporters, ils suivent l’équipe toute l’année, nous devons toujours penser à la victoire pour eux", indique-t-il.

Pour le moment tout se passe à merveille pour Verratti. Mais à l'instar de ses modèles (Pirlo, De Rossi, Xavi, Iniesta) il devra se constituer un palmarès afin de confirmer toutes les attentes qu'il suscite depuis son plus jeune âge. Et même ça, ça ne lui fait pas peur. "Nous jouons pour gagner tous les matchs donc nous espérons arriver à gagner la Ligue des champions. Mais nos objectifs sont multiples : la Ligue des champions, la coupe de la Ligue, la coupe de France et le championnat". On lui reprochera cependant son discours un peu prémâché, mais que voulez-vous le gamin n'a que 19 ans.

"Quand tout va bien, les journalistes t’encensent et quand ça va mal les journalistes te 'massacrent'" 

On l'aura compris, Marco Verratti a la cote. Mais derrière ce joli minois se cache aussi un être qui a un peu de plomb dans la tête et qui sait que le vent peut vite tourner: "Les joueurs qui sont sous le feu des projecteurs tournent beaucoup. Hier c’était moi, demain ce sera mes coéquipiers de sélection. Quand tout va bien, les journalistes t’encensent et quand ça va mal les journalistes te 'massacrent', c’est le jeu". Et le jeu, Marco ça le connait bien: "Aujourd'hui, c'est mon job, mais je garde cette flamme d'enfant quand je joue, comme si je m'amusais encore".