Rafael Nadal a battu Roger Federer en quarts de finale à Indian Wells

Rafael Nadal s'est qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 d'Indian Wells en battant en deux sets son vieux rival Roger Federer (6-4, 6-2). Solide, l'Espagnol a confirmé qu'il était bel et bien de retour face au Suisse, diminué par des douleurs au dos.

Le 29e affrontement entre les deux légendes vivantes du tennis que sont Rafael Nadal et Roger Federer aura tourné court. L'Espagnol, qui mène désormais 19-10 dans les confrontations entre les deux hommes, s'est imposé en 1h24 et deux petits sets (6-4, 6-2). Revenu à la compétition il y a un mois, après huit mois d'absence pour soigner son genou, Nadal signe donc son retour au premier plan en atteignant le dernier carré du tournoi d'Indian Wells, premier Masters 1000 de l'année.

"C'est assurément une victoire très importante pour moi qui suis sur le retour, se réjouissait le "Taureau de Manacor" après le match. Etre en demi-finales ici n'a pas été simple. C'est juste incroyable et je suis vraiment très heureux." Le monde du tennis se demandait si Rafa, après une reprise réussie sur terre battue (deux titres et une finale perdue en trois tournois), pouvait se montrer compétitif sur dur, surface sur laquelle il n'avait plus joué depuis près d'un an. Le succès obtenu face au n°2 mondial a en partie répondu à ces interrogations. 

Federer perturbé par des douleurs au dos 

En partie seulement, car Federer, parfois en difficulté dans ses déplacements, était manifestement diminué pour ce quart de finale. "Je ne sais pas si Roger était à 100% ce soir, s'est ainsi interrogé Rafa. Si cela n'a pas été le cas je suis désolé pour lui. Je lui souhaite de récupérer au mieux et au plus vite." La raison des difficultés du Suisse ? Une douleur au dos apparue au cours de son troisième tour contre Ivan Dodig et qui le perturbe depuis.

Federer ne voulait cependant pas se servir de cette blessure comme excuse. "C'était déjà le cas contre Stan (Wawrinka, battu en trois sets en huitième de finale, ndlr), puis j'ai gagné et personne n'en a parlé, a expliqué le Suisse en conférence de presse. Mon niveau de jeu était là. C'est mon problème si mon dos m'a perturbé ou pas à certains moments. Je ne veux pas trop en parler parce que je n'ai pas envie de déprécier la performance de Rafa."

Un match à sens unique 

Très agressif dans l'échange, comme à son habitude, le n°5 mondial a constamment mis sous pression l'homme aux dix-sept couronnes en Grand Chelem. Après un premier break réussi à 3-3 dans le premier set, le Majorquin s'est tout simplement envolé vers la victoire. "J'ai joué un premier set fantastique, à mon avis, analysait-il. Le deuxième set était étrange. Je pense que Roger ne s'est pas battu comme d'habitude. Il avait sans doute des problèmes et il ne se sentait pas assez bien pour continuer à se battre. Nous avons tous les deux essayé de jouer le meilleur tennis possible."

Federer reconnaissait lui aussi que la perte du premier set avait sonné le glas de ses espoirs dans ce match : "Les choses sont devenues compliquées et quand il a mené d'un set, je savais que ce serait difficile." Le Suisse a en tout cas pu constater que Nadal était bel et bien sur le chemin de la grande forme. "Il ne serait pas revenu à la compétition s'il n'allait pas bien. Je m'attendais aussi à ce qu'il soit difficile à battre ici, et c'est bien le cas."

Deux semaines de repos pour Federer 

En demi-finale, l'Espagnol se verra proposer un défi d'un autre genre, face au puissant Tchèque Tomas Berdych, n°6 mondial. De son côté, Federer, tenant du titre à Indian Wells, va sans doute perdre sa place de numéro 2 mondial au profit d'Andy Murray. L'Ecossais (qui joue vendredi son quart de finale contre Juan Martin Del Potro) dépassera le Suisse s'il atteint la finale en Californie. Au pire, il devrait la récupérer à Miami, cadre du deuxième Masters 1000 de la saison (du 18 au 31 mars), car le Bâlois a décidé de faire l'impasse sur ce tournoi.

Prévue de longue date, cette coupure va permettre à "Roger" de se reposer, en prévision de la saison sur terre battue. "Cela a été une semaine difficile pour moi ici mais je suis content d'avoir réalisé un tournoi correct, concluait le Suisse. Malgré les circonstances, je suis content. Je rentre en Suisse maintenant. Je vais récupérer de mon dos, de ce tournoi, et passer deux semaines un peu tranquilles. Et après, je m'entraînerai dur physiquement et tennistiquement."