Le joueur algérien a pété un plomb après la défaite de son équipe contre les Etats-Unis (0-1). Il a mis une claque à une journaliste qui essayait de lui poser des questions dans la zone mixte.

Il n'y a pas qu'en France que l'on vit une élimination en Coupe du monde comme un psychodrame. La preuve avec Rafik Saïfi. L'attaquant d'Istres, visiblement chamboulé par la défaite de l'Algérie face aux Etats-Unis mercredi (0-1), qui signifie l'élimination des Fennecs, s'en est pris à une journaliste dans la zone mixte après la rencontre. Asma Halimi, qui travaille pour le quotidien algérien Compétition, s'est pris une giffle sur la joue droite par le joueur avant de répliquer.

Cette histoire pourrait coûter cher à l'ancien lorientais puisque Asma Halimi a décidé de ne pas en rester là. "Je vais déposer plainte auprès de la FIFA. Il y a eu beaucoup de témoins de la scène", a-t-elle expliqué. Elle explique ce geste par le fait qu'elle avait écrit un article concernant Saïfi il y a quelques temps. "Peut-être qu'il n'a pas été satisfait", a-t-elle conclu. Les relations presse-joueurs semblent en tout cas de plus en plus se compliquer...