Leonid Sloutsky

Leonid Sloutsky, l'entraîneur du CSKA Moscou, s'est exprimé à la veille du huitième de finale aller de son équipe en Ligue des Champions, face au grand Real Madrid de José Mourinho.

Leonid Sloutsky, entraîneur du CSKA Moscou, s'apprête à recevoir le Real Madrid en huitième de finale aller de la Ligue des Champions ce mardi soir. Les Russes n'ont plus joué en compétition officielle depuis cet hiver, et sont en stage de préparation depuis un mois. Interviewé par As, le coach moscovite sait que la partie ne sera pas facile pour les siens : "Il est clair qu'après une pause aussi longue, c'est dur de revenir de 'vacances'. Et la difficulté principale pour nous est de nous frotter à une équipe comme le Real Madrid pour notre premier match officiel. Il y a deux saisons on a vécu la même expérience face au FC Séville. C'est plus ou moins ce qui nous pend au nez chaque année". 

"Nous avons 40 % de chances de passer"

Le Real part largement favori de cette rencontre, et Sloutsky le sait. La preuve, lorsqu'on lui demande quel joueur il aimerait retirer au Real Madrid, il ne sait pas trop lequel il choisirait tellement il a l'embarras du choix : "Cristiano Ronaldo, Benzema, Özil, Higuaín, Di María... N'importe quel entraîneur les voudrait dans son équipe". De plus, le froid légendaire de Moscou ne sera d'aucune aide pour le CSKA à en croire Sloutsky : "On parlait des conditions climatiques qui nous seraient favorables au premier tour, cela ne nous a pas empêché de perdre contre Lille à domicile. Le Real a 60 % de chances de se qualifier, nous 40". 

"Mourinho, le meilleur entraîneur du monde"

Mais l'arme principale des Merengue, selon le technicien russe, c'est José Mourinho : "Mourinho, c'est ce que je préfère chez le Real Madrid. Je l'ai connu à l'époque où il entraînait Chelsea. Je l'ai même affronté alors qu'il entraînait l'Inter. Nous nous sommes toujours bien entendus. Pour moi, c'est l'entraîneur numéro 1, un entraîneur de qualité. Il est très méthodique, prépare chaque match dans le moindre détail. Et on constate que tous les joueurs qu'il a eu sous la main parlent de lui en bien. Sans parler de sa façon de gérer sa communication avec l'extérieur. Il est extraordinaire en ce qui concerne les relations publiques". 

Guardiola a récemment déclaré que le secret d'un grand entraîneur était de pouvoir compter sur des grands joueurs, et que donc le coach n'était un faiseur de miracles que de manière limitée. Sloutsky est amplement d'accord avec cette analyse : "Si Guardiola entraînait Saragosse, par exemple, il pourrait emmener l'équipe en milieu de tableau. Lui faire jouer le titre en revanche serait compliqué".

Enfin, on sent que l'entraîneur du CSKA a un petit faible pour le Real Madrid : "Le style du Barça n'est valable que si on a des joueurs qui ont des caractéristiques telles que celles du Barça. Si on dispose d'un groupe plus physique, rapide et appliqué défensivement, alors le modèle du Real Madrid est préférable". 

A lire : Real Madrid : Alexandre Pato merengue, Pepe rossonero ?

A voir : Tour d'Europe des meilleurs buteurs