José Mourinho, l'entraîneur portugais dit que ce n'est pas dramatique

Malgré la première défaite cette saison du Real Madrid en Ligue des Champions, José Mourinho reste positif. Iker Casillas lui n'a pas hésité à défendre son collègue Pepe.

Au sein du "groupe de la mort", le Real Madrid ne s'en sort finalement pas si mal. Même si le match de ce mercredi s'est soldé par une défaite (2-1) contre le Borussia Dortmund, José Mourinho n'oublie pas que son club est tout de même second avec six points. Pas de panique donc...

"Il n'y a pas de quoi être satisfaits, mais ce n'est pas dramatique non plus"

Rester les pieds sur terre. C'est l'expression qui pourrait définir à la perfection les déclarations d'après match et l'analyse qu'en a fait José Mourinho. Il est vrai que si sur le papier cette défaite n'est pas une bonne affaire, si l'on prend en compte la déroute de City, elle n'est pas si mauvaise que ça. "On a perdu un match, mais le résultat n'est pas dramatique. On est dans un groupe compliqué, ce n'est vraiment pas une plaisanterie ce groupe. Il n'y a pas de quoi être satisfaits mais on est seconds."

D'autant plus que, à la manière du FC Barcelone ce mardi, l'entraîneur portugais a dû une nouvelle fois essayer de trouver un stratagème pour faire oublier les nombreux blessés. Néanmoins, comme il l'avait déjà prévenu en conférence de presse d'avant-match, contre le Celta Vigo, l'entraîneur portugais n'a pas jeté de pierres sur les nouveaux venus. 

Casillas sauveur de Pepe 

Iker Casillas lui a plutôt opté pour la défense de Pepe, pas mal critiqué après la rencontre. "La perte de balle de Pepe a provoqué le but mais je ne pense pas que l'on puisse le juger là-dessus. Je pense que Pepe a fait un grand match, qu'on a bien joué et que l'on a su très bien défendre sur les coups de pied arrêtés. Ils ont profité de notre côté gauche et toute leurs grosses occasions sont venues de ce côté." Attention toutefois à ne pas condamner Mickael Essien, pas très habitué à jouer à ce poste.