Sébastien Loeb, l'homme des records

La boucle est bouclée. Sébastien Loeb, le nonuple champion du monde des rallyes, va disputer sa dernière course WRC en Alsace, sa terre natale, avant de ranger définitivement le volant dans cette catégorie. L'occasion de revenir sur les cinq dates qui ont fait de Sébastien Loeb un sportif hors du commun.

Dans un sport français pas forcément à son apogée dans les années 2000, la suprématie de Sébastien Loeb dans le championnat du monde a représenté une bouée de sauvetage à laquelle se sont raccrochés les fans du sport hexagonal. En plus de dix ans de carrière au haut-niveau, Sébastien Loeb et son copilote Daniel Elena ont tout raflé sur leur passage, ne laissant que des miettes à leurs adversaires.

Des records à la pelle

Depuis sa première course au Rallye de San Remo en 2001 au volant d'une Citroën Xsara, Sébastien Loeb n'a cessé d'impressionner et de gagner. En effet, ses débuts en Italie se sont finalisés par une seconde place plus que prometteuse. Jamais dans l'histoire du Rallye on avait vu un pilote aussi doué et précoce. A 27 ans, il entame donc une carrière dans le WRC après avoir été champion de France des Rallyes et champion du monde 1600. 

Il ne faudra pas attendre longtemps pour le voir monter sur la plus haute marche d'un podium. En 2002, il remporte ainsi son premier rallye, en Allemagne. Le premier d'une longue série. Dans sa carrière, Sébastien Loeb a gagné 78 courses. Un record qui ne sera jamais égalé. Surtout s'il rajoute une ultime victoire après sa dernière course au Rallye d'Alsace, ce qui porterait le bilan à 79 victoires en 168 départs. Toujours dans les chiffres, le pilote natif de Haguenau dans le Bas-Rhin a connu les joies d'un podium et d'un bouquet de fleurs à 116 reprises. Là encore un record.

Un pilote pas comme les autres

Avec neuf titres de champion du monde WRC, Sébastien Loeb est loin devant ses concurrents dans la hiérarchie mondiale. Une concurrence qu'il a su devancer dans tous les rallyes. Effectivement, il est le seul à s'être imposé dans toutes les courses que contient le calendrier WRC. Terre, asphalte, glace, neige, rien ne lui résiste. Pas même le grand prix de Suède qui était jusqu'alors une propriété des coureurs nordiques. Sébastien Loeb fut le premier non-scandinave à ajouter cette précieuse étape à son palmarès en succédant à des stars comme Tommi Makinen et Marcus Gronholm.

Que ce soit avec une Xsara, une C4 ou une DS3, Sébastien Loeb a toujours fait preuve d'une capacité d'adaptation rare, gagnant avec n'importe quelle voiture dans n'importe quelles conditions. C'est pour cela que son intégration dans les nouveaux sports automobiles ne va pas être compliquée.

Que va faire Sébastien Loeb après le WRC ?

Sébastien Loeb a beau être un homme simple, il est aussi un compétiteur et un touche-à-tout hors pair. Durant sa carrière en Rallye, il a également fait quelques piges dans d'autres sports automobiles. Ainsi, en 2006, il a terminé second des 24 heures du Mans. Mais cela ne lui suffit pas puisqu'il a décidé de s'engager en GT Tour puis en FIA GT Séries. Cependant, le tout nouveau projet de Sébastien Loeb et de Daniel Elena semble être le WTCC, le championnat du monde des voitures de tourisme. Sachant que tout ce qu'il touche se transforme en or, on peut être sûr que Sébastien Loeb brillera dans cette compétition, comme il a brillé au Pikes Peak où il a explosé le record. Encore un.

Les records de Sébastien Loeb :

- 9 titres de champion du monde WRC consécutifs entre 2004 et 2012

- 105 points d'écart avec le second Jari-Mati Latvala au terme de la saison 2010.

- Champion du monde avec le plus de victoires (11) lors de la saison 2008.

- 78 victoires en WRC dont 42 sur terre et 34 sur asphalte

- 116 podiums et 15 consécutifs entre la Sardaigne 2008 et l'Allemagne 2009.

- 896 victoires d'étapes spéciales

- 1619 points marqués dans sa carrière en WRC